Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York, pénalisé par le dollar

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole reculaient mercredi à New York à l'ouverture dans un contexte de dollar fort et de doutes persistants sur une possible entente pour réduire l'offre.
Vers 13H30 GMT, le cours du baril "light sweet crude", référence américaine du brut, pour livraison en octobre perdait 48 cents à 45,87 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Le dollar reste sous pression et on n'attend plus aucun progrès de la rencontre entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) en septembre en Algérie", a résumé Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

Le dollar continuait sa progression dans l'attente de la publication de chiffres de l'emploi américains vendredi qui pourraient s'avérer décisifs pour un relèvement des taux par la Réserve fédérale.

Ces chiffres qui concerneront le mois d'août auront également valeur d'indicateur de la conjoncture américaine et donc de la demande de pétrole.

Pour l'heure, les investisseurs ont digéré des estimations plutôt favorables du groupe ADP, selon lequel le secteur privé a créé un peu plus d'emplois que prévu le mois dernier.

Si l'emploi s'améliore, "pour l'essence cela veut simplement dire qu'il y a plus de gens qui vont au travail en voiture", a pris pour exemple Carl Larry de Frost et Sullivan dans une note.

Sur le plan de l'offre, "les producteurs auront du mal à s'entendre sur un gel fin septembre", ont estimé les experts de Barclays dans une note, pointant l'objectif iranien d'atteindre les 4 millions de barils par jour (mbj) d'ici la fin de l'année.

Grande rivale régionale de Téhéran, "l'Arabie saoudite renâclera à réduire sa production si l'Iran ne fait pas de même", ont expliqué les analystes de Commerzbank, dans une note.

Dans ce contexte, l'état des stocks américains reprend de l'importance, les investisseurs attendant désormais les données hebdomadaires officielles du département américain de l'Énergie (DoE), qui seront publiées à 14H30 GMT.

Les analystes interrogés par l'agence Bloomberg News prévoyaient, selon une estimation médiane, une hausse de 1,3 million de barils des réserves de brut la semaine dernière aux États-Unis, à un déclin de 1 million de barils des stocks d'essence et à un recul de 125.000 barils de ceux de produits distillés (dont le gazole, le fioul de chauffage, et le kérosène).

Mardi, les estimations de l'American Petroleum Institute (API) ont fait état d'une hausse de 900.000 barils des stocks de pétrole brut tandis que les réserves d'essence ont décliné de 1,6 million de barils et que celles de produits distillés ont progressé de 3 millions de barils.

(c) AFP

Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York, pénalisé par le dollar


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite