Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole monte un peu, hésitant entre craintes géopolitiques et dollar fort

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement monté vendredi, partagés entre, d'un côté, l'influence négative d'un net renforcement du dollar et, de l'autre, le soutien donné au marché par des craintes géopolitiques sur l'Arabie saoudite, l'un des principaux producteurs mondiaux.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a monté de 31 cents à 47,64 dollars sur le contrat pour livraison en octobre au New York Mercantile Exchange (Nymex).

La séance a été particulièrement hésitante pour le marché du pétrole, confronté à des actualités contrastées mais insuffisamment décisives pour imprimer une tendance.

"D'abord, les cours ont profité d'informations sur des attaques de missiles en Arabie Saoudite contre des installations d'Aramco", compagnie publique du pays, "même si l'on ne sait pas trop si c'est vrai ou ce qui s'est vraiment produit", a rapporté Bart Melek, de TD Securities.

Ces supposées attaques ont été revendiquées par l'un des deux gouvernements du Yemen, celui contrôlé par les Houthis et opposé aux forces de Ryad dans la guerre civile qui agite ce voisin de l'Arabie saoudite.

Les craintes géopolitiques, liées au poids important de la production saoudienne sur le marché pétrolier, ont néanmoins vite été relativisées par l'annonce par Aramco que toutes ses installations fonctionnaient normalement.

En tout état de cause, cette attaque n'était censée viser que la province frontalière de Jizan, "dont il faut noter qu'elle est éloignée de toute installation de production ou de raffinage de pétrole brut", a souligné dans une note Tim Evans, de Citi.

L'attention des investisseurs a donc semblé se détourner de la situation et "le marché est revenu sur ses gains sur fond de hausse du dollar", a noté M. Melek.

Assez hésitant vendredi, le billet vert, dont la force nuit aux échanges pétroliers car ils sont libellés en dollar, se renforçait finalement après des propos jugés plutôt favorables à une hausse des taux américains de la part de plusieurs responsables de la Réserve fédérale (Fed), dont sa présidente, Janet Yellen.

"Une nouvelle fois, les marchés financiers sont distraits par Janet Yellen et le marché du pétrole n'échappe pas à cette influence en évoluant en fonction des fluctuations du dollar", a écrit Matt Smith, de ClipperData.

(c) AFP

Commenter Le pétrole monte un peu, hésitant entre craintes géopolitiques et dollar fort

Commentaires   

0 #1 NABAN 27-08-2016 08:25
Bonjour, attendez dans quelques jours ou quelques semaines, la présence de cyclones aux USA va revenir en force et cela sera un nouveau prétexte pour une augmentation de prix du pétrole brut, j'en mets ma main à couper!!! Tout est bon dans ce monde infect!!!!


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite