Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole hésite à l'ouverture à New York après une semaine de hausse

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole hésitaient à l'ouverture à New York vendredi, faisant une pause après six séances de hausse consécutives.
Vers 13H40 GMT, le cours du baril de référence "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en septembre baissait de 12 cents à 48,77 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"C'est le dernier jour pour échanger des contrats à terme sur le contrat de septembre et cela pourrait créer de la volatilité", a indiqué Bill Baruch de iiTrader.com

Comme pour la plupart des matières premières, la cotation du pétrole s'effectue sur un contrat à terme de référence, dont les caractéristiques, notamment de date de livraison, sont connues à l'avance et qui changent donc avec le temps.

Les marchés reprenaient leur souffle vendredi après une forte hausse cette semaine qui a permis de largement dépasser le palier des 40 dollars le baril.

Les analystes de Commerzbank notaient qu'aucune nouvelle ne justifiait la nette hausse des cours de jeudi et jugeaient "qu'en ce moment, l'absence de mauvaise nouvelle suffit à faire monter les prix".

L'enthousiasme semblait également retomber autour des annonces de discussions fin septembre entre les pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) afin de parvenir à une limitation de la production dans un contexte d'inquiétude sur une surabondance de l'offre.

"Les marchés ont progressé sur la base de rumeurs de gel de la production par les membres de l'OPEP, mais nous estimons que ce gel n'aura pas lieu", a jugé Bill Baruch.

"Les marchés ont trop acheté", a-t-il estimé, pointant des "fondamentaux de long terme qui devraient pousser à la baisse".

"L'Arabie saoudite va extraire plus de pétrole, le Nigeria a plus de marge de manoeuvre pour relancer sa production et l'Iran veut pomper plus", a-t-il décrypté.

Autre facteur faisant craindre un excès de l'offre, les Etats-Unis ont annoncé mercredi une forte augmentation de leur production. A ce sujet, les marchés assimileront peu avant la clôture le décompte hebdomadaire des puits américains en activité, établi chaque vendredi par le groupe Baker Hughes.

Plus tôt dans la semaine, certains analystes ont voulu croire à un regain de la consommation d'or noir.

Bill Baruch estimait lui vendredi que "la demande n'augmentera pas autant qu'anticipé".

Le pétrole souffrait aussi vendredi d'un redressement du dollar. La hausse du billet vert rend le brut, libellé dans cette devise, plus cher pour les acheteurs dotés d'autres monnaies de réserve, ce qui a tendance à faire baisser ses cours.

(c) AFP


Commenter Le pétrole hésite à l'ouverture à New York après une semaine de hausse


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite