Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole en légère hausse à New York, tiré par l'espoir d'une limitation de l'offre

prix du petrole New YorkNew York: Les cours de pétrole ont ouvert en légère hausse mardi à New York, dans un contexte de progrès mesurés concernant un accord de stabilisation de l'offre entre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep)et la Russie.
Vers 13H45 GMT, le cours du light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, pour livraison en septembre prenait 17 cents à 45,91 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après trois séances consécutives de hausse.

L'annonce par la Russie de sa participation à une réunion de l'OPEP, dont elle n'est pas membre, en octobre, a relancé l'idée d'un hypothétique accord entre pays producteurs afin de limiter l'offre et semble avoir ainsi orienter les cours à la hausse.

Une rencontre est prévue en octobre à Vienne, la date précise sera déterminée par les voies diplomatiques dans un futur proche, a déclaré mardi le ministre de l'Energie, Alexandre Novak, dans un communiqué.

Évoquée depuis plusieurs mois, le projet d'un accord de stabilisation de la production de pétrole, afin de faire remonter les cours, tient les investisseurs en haleine dans un contexte de surabondance de l'offre.

Il y a beaucoup d'optimisme sur les marchés. Les membres de l'OPEP commencent à prendre sérieusement en compte le fait que les prix ont été trop bas pendant trop longtemps,a estimé Carl Larry, de Frost and Sullivan

Un gel de la production est possible car, s'il y a des membres de l'OPEP qui pompent à des niveaux records, d'autres pays du cartel, comme le Venezuela ou l'Algérie, n'ont pas les moyens d'extraire du pétrole à de tels niveaux de prix, a estimé Carl Larry, reconnaissant qu'un gel était bien plus probable qu'une baisse de la production.

Au printemps dernier, un sommet entre la Russie et la plupart des membres de l'OPEP ayant le même objectif s'était soldé par un échec.

Même si certains investisseurs doutent du succès de ce processus de négociation, les prises de position répétées des producteurs ces derniers jours soutiennent les cours depuis près le milieu de la semaine dernière.

Les divergences entre les pays producteurs de pétrole sont pratiquement impossibles à surmonter, ont jugé les analystes de Commerzbank dans une note, concédant que les discussions sur le sujet poussent les cours à la hausse.

Dans l'ensemble, les cours se reprennent nettement depuis le début août après avoir fortement baissé le mois précédent face aux doutes sur les perspectives d'offre.

Nous visons désormais les 50 dollars le baril, a conclu M. Larry. Nous avons testé avec succès le seuil symbolique de 40 dollars et maintenant le sentiment est à la hausse.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en légère hausse à New York, tiré par l'espoir d'une limitation de l'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 26 juillet 2017 à 06:42

L'embellie se poursuit en Asie pour le pétrole

Singapour: Les cours du pétrole demeuraient orientés en nette hausse, mercredi en Asie, en raison d'estimations d'une forte baisse des réserves américaines...

mardi 25 juillet 2017 à 23:36

Colombie: oléoduc hors service depuis près de deux mois à ca…

Bogota: L'oléoduc Caño Limon-Coveñas, le deuxième plus important de Colombie, est hors service depuis près de deux mois suite à des attaques...

mardi 25 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole dopé par les promesses de l'Arabie saoudite

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi, entraînés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

mardi 25 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole grimpe, soutenu par l'Arabie saoudite

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement mardi en fin d'échanges européens, dopés par les propos rassurants de l'Arabie saoudite lors de...

mardi 25 juillet 2017 à 15:33

Le pétrole, galvanisé par l'Arabie saoudite, ouvre en hausse…

New York: Les cours du pétrole étaient encore stimulés mardi à l'ouverture à New York par l'annonce d'une baisse des exportations de...

mardi 25 juillet 2017 à 12:30

Le pétrole poursuit sa hausse après la réunion de Saint-Péte…

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mardi en cours d'échanges européens au lendemain de la réunion de Saint-Pétersbourg des pays...

mardi 25 juillet 2017 à 10:28

TechnipFMC annonce une grosse erreur dans ses comptes, le ti…

Paris: Le groupe parapétrolier TechnipFMC chutait de plus de 8% mardi en Bourse, après avoir surévalué de 209,5 millions de dollars ses...

mardi 25 juillet 2017 à 05:26

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie après Saint-Pétersbour…

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper, mardi en Asie, galvanisés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses exportations et...

lundi 24 juillet 2017 à 21:27

Le pétrole, rassuré par l'Arabie saoudite, termine en hausse…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi à New York, encouragés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite