Menu
RSS

Le pétrole finit en nette hausse, porté par l'espoir d'un gel de la production

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont nettement monté lundi, poursuivant la hausse entamée en fin de semaine dernière à la suite d'un regain d'espoir quant à un accord des pays producteurs de pétrole en vue de geler leur production.
Le cours du baril américain de référence (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) a pris 1,25 dollar à 45,74 dollars sur le contrat pour livraison en septembre au New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir déjà pris un dollar vendredi.

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre, contrat de référence, a monté de 1,38 dollars à 48,35 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), lui aussi après avoir nettement monté avant le week-end.

Le marché a bénéficié de "la perspective de discussions visant à un gel de la production", a estimé Gene McGillian de Tradition Energy.

"Au cours du week-end, nous avons continué à entendre des commentaires positifs à propos d'un gel de la production. La Russie a indiqué être prête à coopérer", a ajouté Matt Smith de ClipperData.

Le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak, a indiqué au journal saoudien Asharq Al-Awsat que son pays était prêt à collaborer avec l'Arabie saoudite afin de parvenir à une stabilisation du marché du pétrole international.

"Les marchés poursuivent leur rebond, après avoir atteint un point bas sur quatre mois le 2 août dernier, grâce à l'espoir que les pays producteurs membres et non membres de l'Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP) puissent atteindre un accord afin de freiner la production, en marge du Forum International de l'Energie du 26 au 28 septembre à Alger", a remarqué Tim Evans, de Citi.

"Même si ce gel reste très hypothétique" pour M. Smith, cela a suffi à faire "s'évaporer la pression à la baisse qui avait poussé les cours vers les 40 dollars", a jugé M. McGillian.


- Risque géopolitique

De nombreux investisseurs se sont toutefois souvenus lundi de l'échec, au printemps dernier, d'un sommet de ce type entre la Russie et la plupart des membres de l'OPEP.

"Y aura-t-il une réunion sérieuse et peut-on en attendre quelque chose ? Pour faire court, les réponses sont respectivement +peut-être+ et +non+", a prévenu David Hufton, analyste de PVM, jugeant que la hausse se fondait "sur des mots plutôt que sur une action".

Autre facteur susceptible d'encourager le marché, selon les analystes de Commerzbank : la récente escalade verbale entre Moscou et Kiev pourrait avoir de lourdes conséquences sur le transit du pétrole à travers l'Ukraine si elle devait déboucher sur un conflit ouvert en Crimée.

Les cours ont donc semblé ignorer provisoirement les inquiétudes autour de la surabondance d'offre sur le marché, qui plombe les prix depuis plus de deux ans.

Vendredi, le groupe privé Baker Hughes a publié son décompte hebdomadaire des puits de forage en activité aux États-Unis, qui a fait apparaître une hausse des puits pour la septième semaine consécutive. Cette donnée laissait penser que les Etats-Unis, dont la production de pétrole de schiste avait souffert de la chute des cours ces deux dernières années, pourraient élever leurs volumes de production dans les mois à venir.

(c) AFP

Commenter Le pétrole finit en nette hausse, porté par l'espoir d'un gel de la production

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 23 avril 2017 à 16:12

Koweït: la justice valide la hausse des prix des carburants

Koweït: La cour d'appel du Koweït a estimé dimanche que la décision du gouvernement d'augmenter les prix des carburants ne violait pas...

vendredi 21 avril 2017 à 21:17

Pas d'exception aux sanctions russes pour les entreprises pé…

Washington: L'administration Trump n'autorisera pas les entreprises américaines à participer à des projets pétroliers ou gaziers impliquant des sociétés visées par les...

vendredi 21 avril 2017 à 20:48

Le pétrole baisse nettement, le marché rattrapé par le doute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé vendredi, une vague de pessimisme envahissant le marché à l'issue d'une semaine...

vendredi 21 avril 2017 à 18:29

Le pétrole à son plus bas en trois semaines, l'offre américa…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, alors que l'offre américaine paraît intarissable et malgré les efforts de...

vendredi 21 avril 2017 à 15:18

Le pétrole stagne à New York, l'attentisme dominant

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi à New York, le marché se montrant prudent à l'issue d'une...

vendredi 21 avril 2017 à 13:16

La consommation de produits pétroliers a baissé en mars

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont baissé de 1,3% en mars par rapport à la même période en 2016...

vendredi 21 avril 2017 à 12:25

Le pétrole stable, la surabondance inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, les craintes sur une surproduction mondiale due au pétrole de...

vendredi 21 avril 2017 à 08:48

Chevron: l'Australie maintient un redressement fiscal de 189…

sydney: La justice australienne a confirmé vendredi en appel le redressement fiscal de 189 millions d'euros infligé au géant du pétrole Chevron...

vendredi 21 avril 2017 à 06:02

Le pétrole stable en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient stables, vendredi en Asie, les informations sur une prolongation des baisses de production de l'Opep étant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite