Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole finit en nette hausse, porté par l'espoir d'un gel de la production

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont nettement monté lundi, poursuivant la hausse entamée en fin de semaine dernière à la suite d'un regain d'espoir quant à un accord des pays producteurs de pétrole en vue de geler leur production.
Le cours du baril américain de référence (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) a pris 1,25 dollar à 45,74 dollars sur le contrat pour livraison en septembre au New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir déjà pris un dollar vendredi.

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre, contrat de référence, a monté de 1,38 dollars à 48,35 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), lui aussi après avoir nettement monté avant le week-end.

Le marché a bénéficié de "la perspective de discussions visant à un gel de la production", a estimé Gene McGillian de Tradition Energy.

"Au cours du week-end, nous avons continué à entendre des commentaires positifs à propos d'un gel de la production. La Russie a indiqué être prête à coopérer", a ajouté Matt Smith de ClipperData.

Le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak, a indiqué au journal saoudien Asharq Al-Awsat que son pays était prêt à collaborer avec l'Arabie saoudite afin de parvenir à une stabilisation du marché du pétrole international.

"Les marchés poursuivent leur rebond, après avoir atteint un point bas sur quatre mois le 2 août dernier, grâce à l'espoir que les pays producteurs membres et non membres de l'Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP) puissent atteindre un accord afin de freiner la production, en marge du Forum International de l'Energie du 26 au 28 septembre à Alger", a remarqué Tim Evans, de Citi.

"Même si ce gel reste très hypothétique" pour M. Smith, cela a suffi à faire "s'évaporer la pression à la baisse qui avait poussé les cours vers les 40 dollars", a jugé M. McGillian.


- Risque géopolitique

De nombreux investisseurs se sont toutefois souvenus lundi de l'échec, au printemps dernier, d'un sommet de ce type entre la Russie et la plupart des membres de l'OPEP.

"Y aura-t-il une réunion sérieuse et peut-on en attendre quelque chose ? Pour faire court, les réponses sont respectivement +peut-être+ et +non+", a prévenu David Hufton, analyste de PVM, jugeant que la hausse se fondait "sur des mots plutôt que sur une action".

Autre facteur susceptible d'encourager le marché, selon les analystes de Commerzbank : la récente escalade verbale entre Moscou et Kiev pourrait avoir de lourdes conséquences sur le transit du pétrole à travers l'Ukraine si elle devait déboucher sur un conflit ouvert en Crimée.

Les cours ont donc semblé ignorer provisoirement les inquiétudes autour de la surabondance d'offre sur le marché, qui plombe les prix depuis plus de deux ans.

Vendredi, le groupe privé Baker Hughes a publié son décompte hebdomadaire des puits de forage en activité aux États-Unis, qui a fait apparaître une hausse des puits pour la septième semaine consécutive. Cette donnée laissait penser que les Etats-Unis, dont la production de pétrole de schiste avait souffert de la chute des cours ces deux dernières années, pourraient élever leurs volumes de production dans les mois à venir.

(c) AFP

Commenter Le pétrole finit en nette hausse, porté par l'espoir d'un gel de la production


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 16 octobre 2017 à 21:03

Le pétrole porté par les tensions en Irak

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi après la prise de contrôle par les forces irakiennes du siège du...

lundi 16 octobre 2017 à 19:36

Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliard…

Genève: Le consortium contrôlé par Glencore et le fonds souverain du Qatar ont annoncé lundi avoir conclu un accord pour céder pour...

lundi 16 octobre 2017 à 18:31

Le pétrole monte, la production perturbée en Irak par les te…

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens alors que la production des deux principaux champs pétroliers de Kirkouk...

lundi 16 octobre 2017 à 18:07

France: les prix des carburants ont baissé la semaine derniè…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont légèrement reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 16 octobre 2017 à 15:48

Le pétrole, porté par les tensions en Irak, ouvre en hausse …

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, porté par un regain de tensions...

lundi 16 octobre 2017 à 15:43

Kurdes: le pompage des deux principaux champs pétroliers de …

Bagdad: Le pompage dans les deux principaux champs pétroliers de Kirkouk, province où les troupes gouvernementales irakiennes ont lancé une opération aux...

lundi 16 octobre 2017 à 13:02

Ryad étudie plusieurs options pour l'introduction d'Aramco e…

Ryad: L'Arabie saoudite continue d'examiner plusieurs options pour l'introduction en Bourse d'Aramco, a déclaré samedi un porte-parole du géant pétrolier saoudien.

lundi 16 octobre 2017 à 12:51

Ordonnances: la CGT pétrole menace de grève à compter du 23 …

Paris: La CGT pétrole exige lundi "l'ouverture d'une négociation immédiate" avec le ministère du Travail, le patronat et les syndicats de la...

lundi 16 octobre 2017 à 12:36

Le pétrole monte, la tension croît au Kurdistan irakien

Londres: Les prix du pétrole étaient soutenus lundi en cours d'échanges européens par les craintes que les tensions en Irak entre le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite