Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole reprend du poil de la bête après avoir peut-être trouvé un plancher

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole rebondissaient à nouveau jeudi en fin d'échanges européens, après avoir passé la majeure partie de la séance en baisse, dans un marché hésitant avant le rapport officiel sur l'emploi américain de vendredi.
Vers 16H30 GMT (18H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 43,97 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 87 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en septembre prenait 88 cents à 41,71 dollars.

Les cours du Brent et du WTI, qui marquaient une pause depuis le début des échanges européens après avoir nettement progressé mercredi, semblaient de nouveau gagnés par l'optimisme.

"Une forte et inattendue baisse des stocks américains d'essence a vu les prix afficher leur meilleure performance quotidienne en trois semaines (mercredi)", relevait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Selon ce dernier, le mouvement d'achat de mercredi pourrait être le précurseur à un rebond décent des cours après plusieurs jours de baisse.

Très déprimés le mois dernier, les cours du brut ont nettement rebondi mercredi après la publication de chiffres hebdomadaires bien accueillis sur l'offre américaine, quand bien même ils ont témoigné d'une hausse des réserves de brut.

"La hausse des prix a été entraînée par une forte et inattendue baisse de 3,3 millions de barils des réserves américaines d'essence", notaient les experts de Commerzbank.

"Cela a compensé la progression des stocks constatée au cours des cinq semaines précédentes, dissipant les craintes d'une surabondance d'offre", poursuivaient-ils.

Selon Tom Pugh, analyste chez Capital Economics, un retour aux plus bas enregistrés au début de l'année semble désormais peu probable. Et ce même si les prix pourraient être mis sous pression baissière à court terme, tant par la hausse du nombre de puits de forage en activité aux États-Unis que par les importantes réserves de brut comme de produits pétroliers.

"Il y a d'autres raisons de penser que les prix vont commencer à augmenter à nouveau sous peu", poursuivait-il, citant la chute de plus d'un million de barils de l'offre des pays non membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et une hausse de la demande de même proportion depuis la même période l'an dernier.

"En fait, nous nous attendons à ce que les prix progressent légèrement d'ici la fin de l'année alors que le marché se rapproche de l'équilibre", expliquait M. Pugh.

De même, les analystes de RBC Capital Markets estimaient que le récent mouvement de vente sur l'or noir était excessif et que bien que les prix devraient rester volatils, la tendance de fond était à la hausse d'ici la fin de l'année.

Mais pour l'heure, le marché se tournait surtout vers les chiffres mensuels sur l'emploi américain attendus vendredi et considérés comme cruciaux pour déterminer non seulement les perspectives de demande mais aussi l'évolution du dollar à court terme.

(c) AFP

Commenter Le pétrole reprend du poil de la bête après avoir peut-être trouvé un plancher


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

jeudi 17 août 2017 à 12:22

Le pétrole stable mais affaibli par la production américaine

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens, affaiblis par la publication des données sur les réserves américaines...

jeudi 17 août 2017 à 06:13

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient jeudi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite