Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole monte nettement après des chiffres salués aux USA

prix du petrole New YorkNew York: Les cours pétroliers ont nettement monté mercredi, les investisseurs décidant de repasser à l'achat après plusieurs séances d'affaiblissement, en choisissant de tirer le meilleur de chiffres contrastés sur l'état de l'offre américaine, notamment une baisse des stocks d'essence.
Le cours du baril américain de référence (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) a gagné 1,32 dollar à 40,83 dollars sur le contrat pour livraison en septembre au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre, contrat de référence, a monté de 1,30 dollar à 43,10 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Les investisseurs ne se sont pas laissés abattre par l'annonce par le département américain de l'Energie (DoE) d'une hausse inattendue des réserves de pétrole brut, de 1,4 million de barils, dans ses chiffres hebdomadaires sur l'état de l'offre aux Etats-Unis.

Je suis en train de lire ce rapport en essayant de comprendre pourquoi les cours montent... Peut-être que le plus pertinent, c'est de dire pourquoi ils ne devraient pas monter !, s'est étonné James Williams, de WTRG Economics. Les stocks restent excessifs, ce qui devrait être défavorable.

Certes, le DoE a fait état d'une baisse bien plus marquée que prévu des stocks d'essence, en recul de plus de trois millions de barils, alors que leur niveau élevé obnubilait les investisseurs depuis le mois dernier.

C'était l'élément le plus encourageant de l'ensemble du rapport a écrit Tim Evans, de Citi, évoquant pour autant une publication dans l'ensemble mitigée.

Le recul des réserves d'essence apporte un peu de réconfort à des investisseurs inquiets de ne pas les voir baisser comme c'est l'habitude en période de déplacements estivaux.

Mais elles dépassent toujours de 10% leur niveau d'il y a un an, a minimisé M. Williams.

Tous ces éléments sont vraiment négatifs pour le marché du brut, a-t-il insisté. S'il y a un chiffre que l'on peut qualifier d'encourageant, c'est que la production américaine a baissé de 55.000 barils par jour... Même si je n'en comprends pas la raison.


- Guerre rhétorique

La production des Etats-Unis donne une lueur d'espoir au marché en déclinant largement depuis le début de l'année, mais elle manifestait des velléités de rebond depuis quelques semaines.

Dans l'ensemble, il y a une certaine guerre rhétorique en ce moment entre les investisseurs optimistes et pessimistes, quant à savoir si la chute des prix sous 40 dollars va continuer, a conclu dans une note Matt Smith, de ClipperData.

Les pessimistes citent l'influence négative de réserves mondiales élevées de brut, auxquels s'ajoutent d'important stocks de produits, a-t-il précisé. Chez les optimistes, on s'attend à ce que la production continue à baisser hors de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et que cela ramène le marché à l'équilibre.

De son côté, l'Opep, qui a contribué à plomber le marché en s'abstenant à partir de la fin 2014 d'abaisser sa production, ne donne guère de signe de ralentissement, après l'échec en avril d'un sommet entre la plupart de ses membres et la Russie afin de stabiliser leur offre.
(c) AFP

Commenter Le pétrole monte nettement après des chiffres salués aux USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite