Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole chute, à la recherche d'un plancher

prix du petrole New YorkNew York: Les cours pétroliers ont chuté lundi à New York, dans un marché à la recherche d'un nouveau plancher devant l'absence de perspective d'un prochain rééquilibrage entre l'offre et la demande.
Le cours du baril de référence (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) a lâché 1,54 dollar à 40,06 dollars sur le contrat pour livraison en septembre, après avoir oscillé autour du seuil des 40 dollars, sous lequel il n'a plus fini depuis quinze semaines au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre, dont c'était le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a perdu 1,39 dollar à 42,14 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Le marché a la perception que l'offre est surabondante et cherche à voir jusqu'où il peut descendre", a déclaré Phil Flynn, chez Price Futures Group, estimant que les mouvements des cours réagissaient plus à "l'humeur" des investisseurs qu'aux données fondamentales.

Ce qui ne veut pas dire que ces dernières soient particulièrement favorables, comme il l'a reconnu: "on entend dire que la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole atteint un niveau record, on a vu que le nombre de puits (en activité aux Etats-Unis) est en hausse, et il se dit que la Libye va reprendre ses exportations", a énuméré M. Flynn.

La compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a en effet annoncé qu'elle s'apprêtait à reprendre les exportations de brut, à l'arrêt depuis plusieurs mois à cause de divergences politiques et d'attaques jihadistes, après un accord pour la réouverture de deux terminaux pétroliers.

De son côté, l'Arabie saoudite, poids lourd du cartel, a réduit ses prix de vente officiels pour les consommateurs asiatiques en septembre de 1,30 dollar par baril par rapport au mois d'août, rapportaient les analystes de Commerzbank, soit la plus importante réduction de prix en presque un an qui suggère un nouvel épisode de guerre de prix destiné à préserver des parts de marché.


- Faible lueur d'espoir

D'une manière générale, "un choc du côté de l'offre, avec une estimation de 800.000 barils par jour de production revenant sur le marché en juin en raison de la fin des interruptions (d'approvisionnement) et de tendances cycliques, a contribué à exercer une pression à la baisse sur les prix" du pétrole, abondaient Abhishek Deshpande et Michael Liu, analystes chez Natixis.

En outre, ajoutaient-ils, le niveau actuellement record des stocks de produits pétroliers, en particulier aux États-Unis, pourrait pousser les raffineries à avancer leur période de maintenance, ce qui signifierait qu'elles puiseraient moins dans les stocks de brut.

D'autant qu'avec l'approche de la fin des congés d'été, la demande en essence va chuter drastiquement, a souligné John Kilduff, chez Again Capital.

Enfin, du côté de la demande, les investisseurs s'inquiétaient de la baisse de l'activité manufacturière constatée en Chine en juillet. La situation n'est pas fameuse non plus aux Etats-Unis, où l'activité industrielle a ralenti plus nettement qu'attendu.

Ce ne sont pas des statistiques qui sous-entendent une hausse de la demande, a noté M. Flynn.

Dans ce sombre tableau, M. Flynn voyait toutefois une faible lueur d'espoir: le fait que les cours aient réduit leurs pertes en toute fin de séance pour se maintenir juste au-delà des 40 dollars "pourrait être le signe d'un rebond technique demain" mardi, a-t-il assuré, estimant que le marché a "beaucoup trop vendu" depuis deux semaines.

(c) AFP

Commenter Le pétrole chute, à la recherche d'un plancher


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite