Menu
RSS

Chevron dans le rouge au 2T, en raison de dépréciations d'actifs

prix du petrole New YorkNew York: La major pétrolière Chevron est tombée dans le rouge au deuxième trimestre, en raison de dépréciations d'actifs dans l'activité d'exploration et production énergétiques qui l'ont conduit à inscrire une charge de 2,8 milliards de dollars dans ses comptes.
La perte nette s'élève à 1,47 milliard de dollars contre un bénéfice net de 571 millions de dollars à la même période un an plus tôt, a indiqué vendredi le groupe californien qui aligne ainsi son troisième trimestre consécutif de pertes.

La perte par action ajustée des éléments exceptionnels, référence en Amérique du nord, ressort à 78 cents soit bien plus que le déficit de 32 cents redouté en moyenne par les analystes.

Le chiffre d'affaires a certes plongé de 27,4% sur un an à 29,28 milliards de dollars, mais il est au-dessus des 28,54 milliards anticipés par les marchés.

Les résultats du deuxième trimestre reflètent de bas prix du brut et notre ajustement continu à un monde de pétrole pas cher, a expliqué le PDG John Watson, cité dans le communiqué.

Dans l'activité +amont+ nous avons déprécié des actifs et inscrit des charges liées à d'autres actifs dont les revenus, notamment dans la production pétrolière et gazière, devraient être insuffisants pour couvrir les coûts, a poursuivi le dirigeant.

Chevron est plus sensible aux fluctuations des cours de l'or noir que son rival ExxonMobil car 67% de sa production est constituée de pétrole.

Les cours du brut ont chuté de 19% entre le deuxième trimestre 2015 et le deuxième trimestre 2016.

Sans grande surprise, les activités de l'amont (production-exploration pétrolière) ont creusé leur perte à 2,46 milliards de dollars, contre -2,21 milliards au deuxième trimestre 2015.

Le raffinage (aval) a échoué à compenser le recul dans l'exploration: le bénéfice de cette activité a été divisé par plus de deux à 1,28 milliard de dollars.

Traditionnellement, quand les prix du brut sont bas, les coûts de traitement sont allégés, ce qui profite aux raffineurs comme Chevron qui est également propriétaire de stations service.

La production du groupe s'élève à 2,53 millions de barils par jour (mbj), en baisse de 2,69% principalement à cause des cessions de puits et de la maintenance de certains gisements.

A Wall Street, l'action reculait de 1,76% à 100 dollars vers 13H00 GMT dans les échanges électroniques de pré-séance.

(c) AFP

Commenter Chevron dans le rouge au 2T, en raison de dépréciations d'actifs

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 27 juin 2017 à 15:47

Le pétrole ouvre en hausse, porté par la faiblesse du dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en hausse mardi à New York, portés par un accès de faiblesse...

mardi 27 juin 2017 à 15:08

Rosneft se dit victime d'une "puissante attaque informa…

Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft s'est dit victime mardi d'une "puissante attaque informatique" visant ses serveurs, précisant que sa production...

mardi 27 juin 2017 à 12:33

Le pétrole tente de se reprendre mais reste sous pression

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mardi en cours d'échanges européens, tentant de nouveau de se reprendre mais restant proches...

mardi 27 juin 2017 à 07:13

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse mardi en Asie, les prix continuant à se stabiliser après cinq semaines...

lundi 26 juin 2017 à 21:08

Le pétrole termine en hausse, le marché tente de se stabilis…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi, poursuivant leur stabilisation et profitant d'achats à bon compte...

lundi 26 juin 2017 à 20:54

France: les prix des carburants poursuivent leur baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué de se replier la semaine dernière, tombant au plus bas...

lundi 26 juin 2017 à 18:07

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

lundi 26 juin 2017 à 17:59

Le pétrole peine à trouver une direction

Londres: Les cours du pétrole peinaient à accrocher un cap lundi en fin d'échanges européens, oscillant faiblement autour de l'équilibre après la...

lundi 26 juin 2017 à 15:33

Le pétrole ouvre en hausse à New York, aidé par le dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en légère hausse lundi à New York, aidés par des achats à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite