Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole accuse le coup sur fond de stocks américains en hausse

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole s'enfonçaient dans le rouge jeudi en fin d'échanges européens, toujours lestés par les craintes autour des excédents, alors que les stocks de brut ont augmenté pour la première fois en deux mois et demi la semaine dernière aux États-Unis.
Vers 16H30 GMT (18H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 42,68 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 79 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance perdait 78 cents à 41,14 dollars.

"Le pétrole a plongé jeudi, prolongeant une période de faiblesse qui a fait tomber les contrats du Brent comme du WTI à des plus bas en trois mois", commentait Jasper Lawler, un des analystes de CMC markets.

Le cours du Brent a en effet atteint jeudi vers 16H30 GMT 42,61 dollars, au plus bas depuis le 19 avril, tandis que le WTI a chuté au même moment jusqu'à 41,07 dollars, un minimum depuis le 20 avril.

"Une hausse surprise des stocks américains a confirmé la crainte qu'une augmentation du nombre de puits en activité allait ajouter à la surabondance d'offre" déjà existante, relevait M. Lawler.

Non seulement le département américain de l'Énergie (DoE) a déçu le marché par l'annonce d'une progression de 1,7 million de barils des réserves de brut la semaine dernière aux États-Unis, la première depuis dix semaines, mais son rapport hebdomadaire accumulait les mauvaises nouvelles sur d'autres éléments.

"Les stocks d'essence ont augmenté pour la cinquième fois sur les six dernières semaines, ce qui est très inhabituel pendant l'été", en raison des nombreux déplacements automobiles, faisaient remarquer dans une note les experts de Commerzbank.

Ils évoquaient aussi une nette progression des réserves de brut dans le terminal de Cushing (Oklahoma), très surveillé car il sert de base aux cours du WTI, ainsi qu'une hausse de la production pour la troisième semaine consécutive.

En outre, selon M. Lawler, des informations selon lesquelles l'Iran serait en train de négocier le développement de deux nouveaux champs pétroliers a constitué un nouveau rappel que l'offre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) devrait s'accroître avant de finalement se résorber.

Pour autant, les analystes de RBC Capital Markets ne croyaient pas à une répétition de la situation de l'an dernier, quand les cours pétroliers ont progressé nettement au second trimestre, avant de repartir à la baisse jusqu'à la fin de l'année.

"De notre point de vue, la trajectoire des prix est en effet haussière" cette année, mais "la vitesse (de cette course) s'est heurtée aux opérations de couverture des producteurs et l'offre américaine élastique" explique que ce chemin vers le rééquilibrage soit semé d'embûches, détaillaient-ils.

(c) AFP

Commenter Le pétrole accuse le coup sur fond de stocks américains en hausse


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

jeudi 17 août 2017 à 12:22

Le pétrole stable mais affaibli par la production américaine

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens, affaiblis par la publication des données sur les réserves américaines...

jeudi 17 août 2017 à 06:13

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient jeudi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite