Menu
RSS

Le pétrole débute la semaine du mauvais pied, toujours lesté par les excédents

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole poursuivaient leur déclin lundi en cours d'échanges européens, toujours affectés par le pessimisme des investisseurs quant à la surabondance d'offre pesant sur le marché et à la fragilité de l'économie mondiale.
Vers 10H35 GMT (12H35 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 45,39 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 30 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance lâchait 31 cents à 43,88 dollars.

"Alors que la nouvelle semaine d'échanges commence, le Brent ne se négocie qu'à peine au-dessus du plus bas en deux mois et demi qu'il a enregistré vendredi", tombant alors à 45,17 dollars le baril, observaient les experts de Commerzbank.

Selon eux, le moral des investisseurs est sombre alors que les investisseurs financiers continuent de se retirer du marché pétrolier et génèrent ainsi une pression à la vente accrue.

Les cours poursuivaient ainsi sur la lancée baissière ayant caractérisé leur évolution la semaine dernière alors que selon Tamas Varga, analyste chez PVM, "les craintes au sujet de l'état fragile de l'économie mondiale ainsi que la nature excédentaire du marché pétrolier sont les raisons expliquant la mauvaise performance des prix" depuis le 18 juillet.

La résurgence des inquiétudes entourant la surabondance d'offre a en particulier été alimentée par les dernières données hebdomadaires du département américain de l'Énergie (DoE) publiées mercredi, selon lesquelles même si les réserves de brut américaines ont enregistré leur neuvième semaine consécutive de déclin, les stocks commerciaux totaux sont à un plus haut historique, en raison notamment d'une forte hausse des réserves d'essence.

Ainsi, "comme mentionné dans des rapports récents, la surabondance mondiale de pétrole brut semble s'être transformée en une surabondance de produits" pétroliers, ce qui a contribué à faire fuir les investisseurs du marché, poursuivait M. Varga.

En outre, selon le décompte établi par le groupe privé Baker Hughes, quatorze puits de forage en activité supplémentaires ont été recensés la semaine dernière aux États-Unis, soit la quatrième hausse hebdomadaire consécutive.

"Il serait toutefois prématuré de supposer que cela va conduire à une hausse de la production pétrolière américaine. Bien que l'activité de forage soit désormais à son plus haut niveau depuis la fin mars, elle reste toujours de 30% inférieure au niveau à laquelle elle se trouvait au début de l'année", tempérait-on chez Commerzbank.

(c) AFP


Commenter Le pétrole débute la semaine du mauvais pied, toujours lesté par les excédents

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 27 juin 2017 à 21:08

Le pétrole porté par l'anticipation d'une baisse des stocks

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi à New York et à Londres, soutenus par l'anticipation...

mardi 27 juin 2017 à 18:14

Le pétrole se reprend, aidé par l'accès de faiblesse du doll…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur reprise mardi en fin d'échanges européens, aidés notamment par un accès de faiblesse du dollar...

mardi 27 juin 2017 à 15:47

Le pétrole ouvre en hausse, porté par la faiblesse du dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en hausse mardi à New York, portés par un accès de faiblesse...

mardi 27 juin 2017 à 15:08

Rosneft se dit victime d'une "puissante attaque informa…

Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft s'est dit victime mardi d'une "puissante attaque informatique" visant ses serveurs, précisant que sa production...

mardi 27 juin 2017 à 12:33

Le pétrole tente de se reprendre mais reste sous pression

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mardi en cours d'échanges européens, tentant de nouveau de se reprendre mais restant proches...

mardi 27 juin 2017 à 07:13

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse mardi en Asie, les prix continuant à se stabiliser après cinq semaines...

lundi 26 juin 2017 à 21:08

Le pétrole termine en hausse, le marché tente de se stabilis…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi, poursuivant leur stabilisation et profitant d'achats à bon compte...

lundi 26 juin 2017 à 20:54

France: les prix des carburants poursuivent leur baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué de se replier la semaine dernière, tombant au plus bas...

lundi 26 juin 2017 à 18:07

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite