Menu
RSS

Le pétrole débute la semaine du mauvais pied, toujours lesté par les excédents

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole poursuivaient leur déclin lundi en cours d'échanges européens, toujours affectés par le pessimisme des investisseurs quant à la surabondance d'offre pesant sur le marché et à la fragilité de l'économie mondiale.
Vers 10H35 GMT (12H35 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 45,39 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 30 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance lâchait 31 cents à 43,88 dollars.

"Alors que la nouvelle semaine d'échanges commence, le Brent ne se négocie qu'à peine au-dessus du plus bas en deux mois et demi qu'il a enregistré vendredi", tombant alors à 45,17 dollars le baril, observaient les experts de Commerzbank.

Selon eux, le moral des investisseurs est sombre alors que les investisseurs financiers continuent de se retirer du marché pétrolier et génèrent ainsi une pression à la vente accrue.

Les cours poursuivaient ainsi sur la lancée baissière ayant caractérisé leur évolution la semaine dernière alors que selon Tamas Varga, analyste chez PVM, "les craintes au sujet de l'état fragile de l'économie mondiale ainsi que la nature excédentaire du marché pétrolier sont les raisons expliquant la mauvaise performance des prix" depuis le 18 juillet.

La résurgence des inquiétudes entourant la surabondance d'offre a en particulier été alimentée par les dernières données hebdomadaires du département américain de l'Énergie (DoE) publiées mercredi, selon lesquelles même si les réserves de brut américaines ont enregistré leur neuvième semaine consécutive de déclin, les stocks commerciaux totaux sont à un plus haut historique, en raison notamment d'une forte hausse des réserves d'essence.

Ainsi, "comme mentionné dans des rapports récents, la surabondance mondiale de pétrole brut semble s'être transformée en une surabondance de produits" pétroliers, ce qui a contribué à faire fuir les investisseurs du marché, poursuivait M. Varga.

En outre, selon le décompte établi par le groupe privé Baker Hughes, quatorze puits de forage en activité supplémentaires ont été recensés la semaine dernière aux États-Unis, soit la quatrième hausse hebdomadaire consécutive.

"Il serait toutefois prématuré de supposer que cela va conduire à une hausse de la production pétrolière américaine. Bien que l'activité de forage soit désormais à son plus haut niveau depuis la fin mars, elle reste toujours de 30% inférieure au niveau à laquelle elle se trouvait au début de l'année", tempérait-on chez Commerzbank.

(c) AFP


Commenter Le pétrole débute la semaine du mauvais pied, toujours lesté par les excédents

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 23 mai 2017 à 21:30

Trump veut réduire de moitié les réserves stratégiques de pé…

New York: La Maison Blanche a fait part mardi dans son projet de budget de son intention de réduire de moitié les...

mardi 23 mai 2017 à 20:54

Le pétrole termine en légère hausse, attentisme sur l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse mardi, les investisseurs se montrant attentistes à deux jours d'une...

mardi 23 mai 2017 à 18:12

Le pétrole monte un peu dans un marché hésitant avant l'Opep

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mardi en fin d'échanges européens, sur un marché hésitant à deux jours d'une réunion...

mardi 23 mai 2017 à 16:51

Pétrole: l'Opep vise à prolonger son accord de neuf mois, se…

Vienne: L'Opep et ses partenaires, toujours en quête d'une remontée durable des cours du brut, vont chercher à reconduire leurs limitations de...

mardi 23 mai 2017 à 15:20

Le pétrole hésitant à New York, l'Opep scrutée

New York: Les cours du pétrole évoluaient proche de l'équilibre mardi à New York peu après l'ouverture, les investisseurs hésitant au gré...

mardi 23 mai 2017 à 12:51

Le pétrole baisse un peu, prudence en attendant l'Opep

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu mardi en cours d'échanges européens, dans un marché reprenant son souffle après des sommets...

mardi 23 mai 2017 à 09:05

Noyée dans le schiste américain, l'Opep s'apprête à renouvel…

Londres: L'Opep et ses partenaires pourraient renouveler leurs limitations de production de pétrole au moins jusqu'à la fin 2017 lors de réunions...

mardi 23 mai 2017 à 06:13

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse en Asie mardi, plombés par les informations selon lesquelles les Etats-Unis veulent...

lundi 22 mai 2017 à 21:02

France: les carburants en légère hausse la semaine dernière

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises se sont légèrement redressés la semaine dernière, après trois semaines consécutives de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite