Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse un peu à New York par manque de nouvel élément

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole baissaient légèrement vendredi à l'ouverture à New York, les investisseurs continuant à se poser des questions sur les perspectives d'offre et de demande, face à une actualité sans élément directeur.
Vers 13H05 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en septembre perdait 15 cents à 44,60 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"On essaie vraiment de surmonter les préoccupations sur l'offre et la demande", a assuré Phil Flynn, de Price Futures Group.

La fin de semaine donnait peu de grain à moudre à des investisseurs repris depuis la fin juin par des inquiétudes sur la lenteur de la résorption de l'actuelle surabondance, au moment où celle-ci ne concerne plus seulement le brut mais aussi les produits comme l'essence.

"L'offre excédentaire de produits pétroliers pèse de plus en plus sur les prix", ont estimé dans une note les experts de Commerzbank. "Elle est alimentée par la cadence élevée de l'activité des raffineries".

Ils précisaient que les raffineries fonctionnaient à un niveau élevé aux Etats-Unis, où les investisseurs ont pris connaissance cette semaine d'une nouvelle hausse des stocks hebdomadaire d'essence, comme en Chine.

"D'un autre côté, la demande d'essence est à un niveau sans précédent aux Etats-Unis", a assuré M. Flynn. "La grande question, c'est comment elle va évoluer à l'avenir?"

"Si on croit à une croissance de l'économie, on va avoir besoin de l'excès d'offre car les investissements ont drastiquement réduit", ce qui va limiter la capacité des producteurs à vite accélérer leur activité, a-t-il avancé.

Sur le même sujet, les investisseurs attendent comme tous les vendredis le décompte hebdomadaire des puits en activité aux Etats-Unis, établi par le groupe Baker Hughes et considéré par certains comme un indicateur avancé de la production.

Par ailleurs, M. Flynn remarquait que le marché ne s'était pas laissé abattre par de mauvais chiffres sur l'économie britannique, où l'activité privée s'est contractée en juillet au plus bas depuis 2009, dans le sillage du vote de la fin juin en faveur d'une sortie de l'Union européenne (UE).

"Les cours avaient déjà beaucoup baissé dans l'idée que le +Brexit+ allait affecter la demande internationale de pétrole", a-t-il expliqué. "Mais ce que le marché n'a pas pris en compte, c'est l'éventualité de plus en plus probable que le Royaume-Uni y réponde par de nouvelles mesures de soutien, dont une baisse des taux d'intérêt".

(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse un peu à New York par manque de nouvel élément


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite