Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole hésite toujours sur la marche à suivre, sur fond d'excédents persistants

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole évoluaient de nouveau sans franche direction vendredi en cours d'échanges européens, oscillant à proximité de l'équilibre dans un marché qui, faute d'actualité saillante, restait surtout préoccupé par le niveau élevé des excédents.
Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 46,24 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 4 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance perdait 11 cents à 44,64 dollars.

Les prix du pétrole sont de nouveau en retrait (ce vendredi) alors que les marchés sont toujours focalisés sur une augmentation des stocks américains d'essence qui suggère une demande décroissante, même si la baisse des réserves de brut devrait compenser cela en temps voulu, soulignaient Michael van Dulken et Augustin Eden, analystes chez Accendo Markets.

Les cours du Brent et du WTI, orientés en légère baisse depuis le début de la semaine, n'ont connu qu'un bref rebond mercredi après la publication des chiffres hebdomadaires sur les réserves américaines de brut, avant de s'afficher à nouveau dans le rouge.

Les investisseurs ont en effet semblé se réjouir dans un premier temps du déclin des stocks de brut, avant de toutefois bientôt prendre en compte les autres aspects moins encourageants du rapport du département américain de l'Énergie (DoE), en particulier la forte hausse des stocks d'essence ou encore la progression de la production américaine.

Le cours du Brent est même tombé vendredi vers 07H20 jusqu'à 45,83 dollars, au plus bas en deux mois et demi, avant de tenter de se reprendre.

L'Energy Information Administration (EIA) a indiqué que, bien que les stocks de brut ont baissé de 2,34 million de barils la semaine dernière, les réserves pétrolières américaines sont à un plus haut historique pour cette période de l'année, avec des stocks de brut et de carburants raffinés à un niveau record de 1,385 milliard de barils tandis que les stocks d'essence sont (également) en hausse, précisait Ipek Ozkardeskaya, analyste chez London Capital Group.

Selon les analystes de Commerzbank en effet, l'offre excédentaire de produits pétroliers pèse de plus en plus sur les prix alors que les stocks américains d'essence ont augmenté durant quatre des cinq dernières semaines, ce qui est inhabituel durant la saison estivale, caractérisée généralement par une forte demande de carburant en raison de nombreux déplacements routiers.

Ils estimaient que cette surabondance était notamment alimentée par le niveau élevé d'activité des raffineries.

Dans ces conditions, il n'y a pas beaucoup de données convaincantes de soutien (des cours) et il sera difficile pour le pétrole brut de rebondir fortement sans le soutien des produits, concluait Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix.

(c) AFP

Commenter Le pétrole hésite toujours sur la marche à suivre, sur fond d'excédents persistants


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 21 août 2017 à 21:36

Le pétrole, sous les prises de bénéfices, termine en net rec…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York ont clôturé en nette baisse lundi à New York, touchés par...

lundi 21 août 2017 à 18:18

Le pétrole recule, prudence avant le point mensuel de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient nettement lundi en fin d'échanges européens dans un marché prudent après le rebond marqué de vendredi...

lundi 21 août 2017 à 12:15

Le pétrole recule avant le point mensuel de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole cédaient du terrain lundi en cours d'échanges européens alors que des représentants de l'Opep et de ses...

lundi 21 août 2017 à 11:28

Pétrole: Total va racheter Maersk Oil pour 7,45 milliards de…

Paris: Total va racheter la société d'exploration-production pétrolière danoise Maersk Oil pour 7,45 milliards de dollars, une opération majeure qui va lui...

lundi 21 août 2017 à 10:11

Rosneft finalise son implantation stratégique en Inde

Moscou: Le pétrolier public russe Rosneft a annoncé lundi avoir finalisé la reprise avec ses partenaires de l'indien Essar Oil, une opération...

lundi 21 août 2017 à 10:10

L'Angola, pays pétrolier plongé dans une sévère crise économ…

Luanda: L'Angola, qui vote mercredi pour des élections générales, est un pays riche d'immenses réserves pétrolières, mais peine encore à en faire...

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite