Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse un peu à New York, sans élément déterminant

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York dans un marché sans actualité, alors que les investisseurs continuaient à digérer des chiffres, déjà peu concluants, publiés la veille sur l'état hebdomadaire de l'offre américaine.
Vers 13H05 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en septembre, dont c'était le premier jour comme contrat de référence, perdait 10 cents à 45,65 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Il n'y a rien de très marquant ce matin pour donner une direction au marché", a reconnu James Williams, de WTRG Economics.

Faute d'actualité spécifique au pétrole, les investisseurs en étaient donc réduits à continuer à digérer les chiffres publiés la veille par le département américain de l'Energie (DoE), qui avait notamment redonné de l'élan aux cours en annonçant la neuvième baisse hebdomadaire consécutive des stocks de brut aux Etats-Unis.

"Les chiffres d'hier pouvaient apparaître légèrement encourageants, mais ils étaient en fait très neutres", a relativisé M. Williams.

"Les réserves de brut baissent, mais c'est ce qu'elles font normalement à ce moment de l'année", a-t-il expliqué, remarquant qu'en revanche les stocks d'essence continuaient à monter malgré la saison des déplacements estivaux.

Autre élément mitigé, le DoE a annoncé une petite hausse de la production américaine la semaine précédente, même si les observateurs relativisaient l'importance de ce chiffre.

"C'était uniquement dû à la normalisation qui se poursuit dans la production de pétrole en Alaska, en hausse de presque 40.000 barils par jour (bj) la semaine précédente", ont expliqué dans une note les experts de Commerzbank. "Sans cet élément spécifique, la production de pétrole américaine aurait diminué sensiblement".

La baisse marquée de la production américaine, engagée au début de l'année, donne une lueur d'espoir à des investisseurs qui espèrent vite voir se réduire la surabondance d'or noir dans le monde.

"L'offre reste excessive, c'est tout", a conclu M. Williams. "Cela reste un marché qui devrait baisser".

(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse un peu à New York, sans élément déterminant


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite