Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole rebondit, aidé par une baisse des réserves américaines de brut

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse mercredi en fin d'échanges européens, rassurés par une baisse des stocks américains de brut conforme aux attentes des analystes, malgré une hausse des réserves d'essence et une nouvelle progression de la production américaine.
Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 47,40 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 71 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en août, dont c'est le dernier jour de cotation, prenait 45 cents à 45,10 dollars.

Peinant à accrocher un cap depuis le début des échanges européens, les cours du Brent et du WTI se sont nettement repris après la publication des dernières statistiques hebdomadaires américaines sur l'état des réserves pétrolières du premier consommateur mondial d'or noir.

Avant le rapport du département américain de l'Énergie (DoE), le cours du WTI était même tombé vers 13H05 GMT jusqu'à 43,69 dollars, un plus bas en deux mois et demi.

"Le pétrole a effacé ses pertes antérieures alors que les données sur les réserves américaines (de brut) ont montré un déclin de 2,3 millions de barils" lors de la semaine achevée le 15 juillet, soulignait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

Ce chiffre, en ligne avec les estimations publiées la veille par la fédération professionnelle American Petroleum Institute (API), a ainsi semblé rassurer les investisseurs, même si d'autres données du rapport du DoE paraissaient moins encourageantes.

Les stocks d'essence ont en effet monté de 900.000 barils, alors que les experts de Bloomberg prévoyaient un déclin de 500.000 barils. Mais cette progression est de nouveau quasiment semblable à celle avancée par l'API, qui annonçait une hausse de quelque 800.000 barils.

Les réserves de produits distillés (gazole, fioul de chauffage, kérosène, etc.) ont quant à elles reculé de 200.000 barils, entre les estimations des experts de Bloomberg, qui tablaient sur une hausse de 1,25 million de barils, et celles de l'API, pour qui elles avaient baissé d'environ 500.000 barils.

Les investisseurs semblaient en outre ignorer une autre statistique plutôt baissière, celle de la production américaine qui, après avoir nettement rebondi la semaine précédente alors qu'elle avait presque systématiquement baissé depuis le début du printemps, est encore remontée de 9.000 barils par jour la semaine dernière.

(c) AFP

Commenter Le pétrole rebondit, aidé par une baisse des réserves américaines de brut


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite