Menu
RSS
A+ A A-

Libye: réunification de deux institutions pétrolières rivales

prix du petrole benghazi (libye)Benghazi (libye): La Compagnie nationale de pétrole (NOC) et sa rivale basée dans l'Est libyen ont annoncé leur fusion, mettant fin à deux ans de division au sein de cette institution qui gère la principale source de revenu du pays.
Moustafa Sanallah, président de la NOC, et son homologue, Nagi el-Maghrabi, nommé par le gouvernement basé dans l'Est, ont convenu de réunifier la NOC, selon un communiqué sur le site officiel de la compagnie pétrolière.

Conformément à cet accord, M. Sanallah demeure président de la NOC tandis que M. Nagi el-Maghrabi rejoint le conseil d'administration de la compagnie.

Il n'y a qu'une seule NOC et elle est au service de tous les Libyens, a souligné M. Sanallah.

Cet accord de fusion est un message fort au peuple libyen et à la communauté internationale qui montre que le Conseil présidentiel (PC) du gouvernement d'union nationale (GNA) est capable de concrétiser la réconciliation et d'encourager l'unité et la stabilité d'autres institutions, a-t-il dit.

Nous avons fait le choix stratégique de mettre nos différends de côté (...) et de placer la NOC sous l'autorité du Parlement reconnu, basé à Tobrouk dans l'Est, du président (Fayez al-Sarraj) et des membres du conseil présidentiel, a indiqué pour sa part Nagi al-Maghrabi, président de la NOC rivale, basée dans l'est.

D'après le communiqué, le siège principal de la NOC serait à Benghazi et les deux parties ont convenu d'y tenir des réunions régulières si la situation sécuritaire le permet. Est aussi prévu un budget de fonctionnement unique jusqu'au terme de l'année fiscale.

La Libye dispose des réserves pétrolières les plus importantes d'Afrique, estimées à 48 milliards de barils.

Le gouvernement d'union nationale parrainé par l'ONU entend relancer ce secteur clé pour l'économie libyenne, après la dégringolade de la production consécutive au chaos dans le pays depuis 2011.

Il a obtenu pour cela en avril l'allégeance de la NOC, basée à Tripoli et qui gère le secteur pétrolier et gazier du pays.

En outre, cet accord permettra d'augmenter la production, estimée à 1,5 million de barils par jour (mbj) en 2011, et qui est retombée depuis aux alentours de 300.000 mbj à cause de l'anarchie politique et de l'insécurité qui ont marqué ce pays depuis la chute du régime du colonel Mouammar Kadhafi en 2011.

(c) AFP

Commenter Libye: réunification de deux institutions pétrolières rivales


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 12 décembre 2017 à 06:13

Le pétrole continue d'avancer en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper mardi en Asie, en particulier le contrat européen qui dépasse les 65 dollars pour...

lundi 11 décembre 2017 à 21:11

Le pétrole soutenu par la fermeture d'un oléoduc en mer du N…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi, clôturant à son plus haut niveau à Londres depuis plus de deux...

lundi 11 décembre 2017 à 18:12

Le pétrole de Brent au plus haut depuis 2015 avec la fermetu…

Londres: Le cours du pétrole de Brent, référence européenne, a atteint lundi en fin d'échanges européens son plus haut niveau depuis juin...

lundi 11 décembre 2017 à 16:40

France: les prix des carburants à la pompe reculent

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 11 décembre 2017 à 15:37

Le pétrole, poussé par une explosion à New York, ouvre en lé…

New York: Le pétrole new-yorkais montait légèrement à l'ouverture lundi, le marché faisant preuve d'un peu de fébrilité après de premières informations...

lundi 11 décembre 2017 à 14:30

Pétrole: Ryad va réduire ses exportations vers l'Asie en jan…

Ryad: L'Arabie saoudite a annoncé lundi une réduction de ses exportations de brut à destination de ses clients asiatiques en janvier, pour...

lundi 11 décembre 2017 à 12:19

Le pétrole stable dans un marché hésitant

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement lundi en cours d'échanges européens alors que les marchés peinent à trouver une direction forte...

lundi 11 décembre 2017 à 05:53

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie, les investisseurs craignant qu'une hausse de la production américaine ne réduise à néant...

dimanche 10 décembre 2017 à 13:29

Pétrole: le Koweït s'attend à un rééquilibrage du marché à l…

Koweït: Le ministre koweïtien du pétrole Essam al-Marzouk a déclaré dimanche que le marché international du pétrole brut devrait se rééquilibrer au...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite