Menu
RSS
A+ A A-

Partage des profits en Algérie: Total demande un arbitrage

prix du petrole aixAix-en-Provence: Total a lancé une procédure d'arbitrage pour contester la façon dont Alger a rétroactivement modifié le partage des profits tirés du pétrole et du gaz, a indiqué samedi le PDG du groupe pétrolier français Patrick Pouyanné.
"On a essayé de se mettre d'accord à l'amiable, on n'y arrive pas, alors on va en arbitrage", a-t-il déclaré à des journalistes, en marge des Rencontres économiques d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), confirmant des informations du quotidien Le Monde.

Selon le journal, Total et son partenaire espagnol Repsol ont discrètement entamé en mai une procédure auprès de la Cour internationale d'arbitrage à Genève, ce qu'a confirmé Patrick Pouyanné à l'AFP.

Total et Repsol contestent un revirement d'Alger, qui a subitement changé les règles du jeu en 2006 pour mieux profiter de la hausse des prix du pétrole en créant une "taxe sur les profits exceptionnels" réalisés par les compagnies étrangères ce qui s'est concrètement traduit par des modifications unilatérales et rétroactives de leurs contrats.

"La vie des contrats, la vie du business, fait que quand on n'est pas d'accord, il y a des clauses d'arbitrage et on les active. Il ne faut rien voir de plus que la relation entre une entreprise et une partie prenante qui est (la compagnie pétrolière d'Etat algérienne) Sonatrach. On n'est pas d'accord sur l'interprétation d'une clause, et bien on va en arbitrage", a expliqué le dirigeant, à Aix-en-Provence.

"Ce n'est pas exceptionnel, j'en ai plusieurs des arbitrages un peu partout, c'est la vie des affaires, rien de plus", a-t-il insisté, remarquant que cette clause a déjà fait l'objet d'autres arbitrages avec d'autres entreprises pétrolières, favorables aux entreprises.

Interrogé sur l'impact de cette décision sur les opérations de Total en Algérie, M. Pouyanné a relativisé.

"Il faut savoir faire la part des choses, on a d'autres permis, on a d'autres opérations en Algérie qui continuent, il y a une difficulté sur un contrat parce qu'il y a une évolution d'une loi en Algérie... Dans les contrats, il est prévu de pouvoir utiliser des arbitres", a résumé le PDG de Total, qui dit avoir négocié longtemps.

Patrick Pouyanné a affirmé que son groupe a agi en toute indépendance, sans intervention du gouvernement français, alors que les relations sont souvent délicates entre Paris et Alger.

"Je ne demande pas au gouvernement si j'ai le droit d'aller en arbitrage", a-t-il déclaré. "C'est une décision qui appartient à l'entreprise, nous sommes une entreprise privée. (...) Total prend ses décisions tout seul."

(c) AFP

Commenter Partage des profits en Algérie: Total demande un arbitrage


Le pétrole en Algérie


jeudi 09 novembre 2017

Sonatrach conclut un accord avec GE pour les équipements pét…

Alger: Le groupe pétrolier public algérien Sonatrach a signé jeudi à Alger un accord d'un montant qui pourrait atteindre 200 millions de...

lundi 02 octobre 2017

L'Algérie veut reprendre l'exploration du gaz de schiste

Alger: Le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia a demandé au groupe pétrolier public Sonatrach de reprendre l'exploration du gaz de schiste, suspendue...

lundi 11 septembre 2017

Le Vénézuélien Maduro à Alger, avec le pétrole au coeur des …

Alger: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a entamé lundi une visite officielle de 24 heures en Algérie, avec au menu la question...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Algérie

La Compagnie pétrolière Algérienne Sonatrach

Sonatrach conclut un accord avec GE pour les équipements pétroliers

jeudi 09 novembre 2017

Alger: Le groupe pétrolier public algérien Sonatrach a signé jeudi à Alger un accord d'un montant qui pourrait atteindre 200 millions de dollars avec l'Américain General pour la création d'une société conjointe qui produira des équipements pétroliers, a annoncé l'agence...


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Sonatrach

La Compagnie pétrolière française Total

Brésil: suspension des enchères de pétrole dans l'embouchure de l'Amazone

mardi 14 novembre 2017

Brasilia: Le gouvernement brésilien a renoncé à mettre en vente en 2018 des concessions pétrolières situées dans l'embouchure de l'Amazone, où les projets d'exploration du groupe français Total sont vivement critiqués par les milieux écologistes.


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Total

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite