Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole encore en recul à l'ouverture à New York

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole cédaient encore un peu de terrain vendredi à l'ouverture à New York, victimes de la perception lancinante que les excédents refluent trop lentement pour qu'on arrive à un rééquilibrage qui permettrait de rehausser les prix.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en août perdait 18 cents à 48,15 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Ce qui pèse vraiment aujourd'hui c'est l'importance des stocks d'essence", a déclaré Andy Lipow, chez Lipow Oil Associates, alors que des millions d'Américains se préparaient à prendre la route pour le long week-end du 4 Juillet en l'honneur de la fête nationale.

"Même si on pense que la demande va atteindre un niveau record pour la saison, le ministère de l'Energie a relevé (mercredi) que les stocks d'essence dépassaient de 10% ceux de l'an dernier", alors que dans le même temps, la demande n'a progressé que de 1%, du moins en avril, s'est inquiété M. Lipow.

Du côté de l'offre mondiale, M. Lipow s'est fait l'écho d'informations de presse selon lesquelles la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) avait battu un record absolu en juin, avec des pompages en hausse au Nigeria, en Iran, en Arabie Saoudite et dans les Emirats arabes unis.

"La baisse de la production américaine est largement compensée par l'augmentation de la production de l'OPEP", a dit M. Lipow.

Le pétrole continuait ainsi une glissade débutée jeudi, et qui a été notamment mise sur le compte du renforcement du dollar, atténué vendredi, lié à des déclarations laissant attendre un possible assouplissement de la politique monétaire britannique destiné à limiter l'impact négatif d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Toute hausse du dollar pénalise en effet les acheteurs munis d'autres devises puisque les échanges sont libellés en dollars.

Stephen Brennock, analyste chez PVM, a aussi évoqué parmi les facteurs de baisse "un accès de prises de bénéfices avant un long week-end aux États-Unis et le début de négociations destinées à éviter une grève des travailleurs du secteur pétrolier en Norvège risquant de limiter 12% de la production totale de pétrole et de gaz du pays".

(c) AFP

Commenter Le pétrole encore en recul à l'ouverture à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite