Menu
RSS

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

  • Écrit par Cours du baril
prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole déclinaient vendredi en cours d'échanges européens, souffrant en particulier de la nette appréciation du dollar consécutive à une intervention jeudi du gouverneur de la Banque d'Angleterre (BoE) Mark Carney.
Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, valait 49,59 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en repli de 12 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en août lâchait 13 cents à 48,20 dollars.

"Il semble ce jeudi que les prix du brut ont atteint des niveaux non viables avec un dollar qui s'est renforcé dans le sillage de commentaires accommodants de (Mark) Carney", relevaient Michael van Dulken et Augustin Eden, analystes chez Accendo Markets.

Le gouverneur de la BoE a en effet prévenu jeudi que la banque centrale britannique pourrait assouplir sa politique monétaire dès cet été, une réponse exceptionnelle à la décision du Royaume-Uni de quitter l'Union européenne.

L'annonce par la Banque d'Angleterre qu'elle allait mettre en place des opérations de prêts aux banques hebdomadaires pour trois mois, et les propos de Mark Carney laissant attendre de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire dès cet été, ont plombé jeudi la livre, et dans une moindre mesure l'euro, profitant à l'inverse au dollar.

Or, toute appréciation du billet vert pèse par ricochet sur les achats d'or noir, libellés dans cette monnaie et donc rendus plus onéreux pour les investisseurs munis d'autre devises.

Le Brent comme le WTI semblaient ainsi condamnés à rester bloqués en dessous des 50 dollars le baril, malgré plusieurs tentatives d'incursion au-dessus de ce seuil, qui n'ont pour l'instant été que de courte durée.

Dès mercredi, plusieurs facteurs avaient contribué à la baisse des prix de l'or noir, comme le rappelait Stephen Brennock, analyste chez PVM, notamment "un accès de prises de bénéfices avant un long week-end aux États-Unis (en raison de la fête nationale du 4 juillet, NDLR) et le début de négociations destinées à éviter une grève des travailleurs de l'industrie pétrolière en Norvège risquant de limiter 12% de la production totale de pétrole et de gaz du pays".

En outre, "des avertissements de Goldman Sachs selon lesquels la normalisation de la production pétrolière nigériane va compromettre l'actuelle estimation de la banque d'un prix du pétrole à 50 dollars le baril au second semestre 2016 a également pesé sur le moral" des investisseurs, ajoutait M. Brennock.

(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 24 avril 2017 à 07:05

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole ont rebondi lundi en Asie, en raison des possibilités d'une prolongation des baisses de production décidées entre...

dimanche 23 avril 2017 à 16:12

Koweït: la justice valide la hausse des prix des carburants

Koweït: La cour d'appel du Koweït a estimé dimanche que la décision du gouvernement d'augmenter les prix des carburants ne violait pas...

vendredi 21 avril 2017 à 21:17

Pas d'exception aux sanctions russes pour les entreprises pé…

Washington: L'administration Trump n'autorisera pas les entreprises américaines à participer à des projets pétroliers ou gaziers impliquant des sociétés visées par les...

vendredi 21 avril 2017 à 20:48

Le pétrole baisse nettement, le marché rattrapé par le doute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé vendredi, une vague de pessimisme envahissant le marché à l'issue d'une semaine...

vendredi 21 avril 2017 à 18:29

Le pétrole à son plus bas en trois semaines, l'offre américa…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, alors que l'offre américaine paraît intarissable et malgré les efforts de...

vendredi 21 avril 2017 à 15:18

Le pétrole stagne à New York, l'attentisme dominant

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi à New York, le marché se montrant prudent à l'issue d'une...

vendredi 21 avril 2017 à 13:16

La consommation de produits pétroliers a baissé en mars

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont baissé de 1,3% en mars par rapport à la même période en 2016...

vendredi 21 avril 2017 à 12:25

Le pétrole stable, la surabondance inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, les craintes sur une surproduction mondiale due au pétrole de...

vendredi 21 avril 2017 à 08:48

Chevron: l'Australie maintient un redressement fiscal de 189…

sydney: La justice australienne a confirmé vendredi en appel le redressement fiscal de 189 millions d'euros infligé au géant du pétrole Chevron...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite