Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole suit les Bourses en hausse, espoir d'un resserrement de l'offre

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole restaient orientés à la hausse à l'ouverture mercredi à New York, bénéficiant d'un retour de l'optimisme sur les marchés financiers mondiaux et de l'espoir d'une nouvelle baisse des stocks américains.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en août gagnait 40 cents à 48,25 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Les marchés pétroliers reflètent le rebond des marchés d'actions alors que les fondamentaux (de l'offre et de la demande) reviennent dans le viseur", estimaient les analystes de PVM.

De fait, les Bourses étaient généralement bien orientées mercredi, pour la deuxième séance de suite, les investisseurs continuant à digérer le choc constitué par le vote britannique du 23 juin en faveur d'un retrait de l'Union européenne (Brexit).

"Je crois que nous assistons à une pause dans un nouveau moment de baisse, l'humeur se stabilise et (les chiffres de la fédération professionnelle) API ont donné un coup de pouce supplémentaire" aux cours du brut, a déclaré Mike Dragosits, chez TD Securities.

Il faisait référence aux chiffres hebdomadaires sur le niveau des stocks de brut et de produits pétroliers aux Etats-Unis, dont l'API a donné une première estimation bien accueillie mardi après la clôture, avant que le ministère de l'Energie (DoE) ne livre ses chiffres officiels ce mercredi à 14H30 GMT.

L'API a fait état d'une baisse de 3,9 millions de barils des stocks de pétrole brut, dont un déclin de 1,2 million de barils au terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, sud), ainsi que d'un recul de 400.000 barils des réserves d'essence et de 800.000 barils de celles de produits distillés.

Si ces statistiques encourageantes étaient confirmées par les données du DoE, elles pourraient bénéficier encore davantage à l'or noir.

Selon la prévision médiane des analystes interrogés par l'agence Bloomberg, le DoE devrait annoncer une baisse des réserves de brut plus modeste, de 2,5 millions de barils, ainsi qu'un déclin des stocks d'essence de 300.000 barils et une hausse en revanche de 625.000 barils des réserves de produits distillés (dont le gazole, le fioul de chauffage, et le kérosène).

Toutefois, les analystes de Commerzbank jugeaient que le niveau toujours élevé d'incertitude entourant le Brexit devrait empêcher toute hausse plus prononcée ou durable des prix, "ce qui signifie qu'il est peu probable que les cours dépassent à nouveau le seuil des 50 dollars le baril dans un avenir proche, et certainement pas de façon durable en tout cas".

(c) AFP

Commenter Le pétrole suit les Bourses en hausse, espoir d'un resserrement de l'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite