Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole finit sur un rebond, comme les Bourses

prix du petrole New YorkNew York: Les cours pétroliers se sont nettement repris mardi, à l'image des Bourses européennes et américaine, bénéficiant d'un effet d'aubaine après deux séances de chute liées au vote britannique en faveur d'une sortie de l'Union européenne (UE).
Le cours du baril de référence (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en août a gagné 1,52 dollar à 47,85 dollars sur le New York Mercantile Exchange, effaçant totalement sa baisse de la veille.

"On voit surtout un rebond lié au retour de l'appétit pour le risque sur les marchés au sens large", a commenté Matt Smith, chez ClipperData.

"La peur des investisseurs" s'est momentanément éloignée, a aussi commenté Phil Flynn, chez Price Futures Group, se réjouissant du retour d'un peu de calme sur les marchés financiers, accompagné d'un léger repli du dollar favorable au marché pétrolier puisque les échanges y sont libellés en billets verts.

Du coup, a-t-il dit, "on peut s'intéresser à la bonne nouvelle annoncée (lundi) par la compagnie privée Genscape d'une baisse de 1,3 million de barils (des stocks) au terminal de Cushing" (Oklahoma, sud), qui servent de référence au prix du pétrole échangé à New York.

Le ministère de l'Energie américain (DoE) doit donner mercredi son relevé hebdomadaire des stocks à Cushing, ainsi que de l'ensemble des réserves de brut et de produits pétroliers aux Etats-Unis, qui ont amorcé une décrue.

Mais M. Smith a souligné que ces chiffres, qui seront précédés en soirée mardi par une estimation de la fédération professionnelle API, pourraient révéler une baisse des stocks de brut moins marquée que ne l'espèrent les investisseurs.

De plus, a-t-il dit, "on devrait voir une augmentation des stocks de produits pétroliers, surtout d'essence, parce qu'à l'approche du long week-end du 4 Juillet, fête nationale, "les raffineries ont dû fonctionner à plein" pour répondre à la demande en essence des automobilistes.

Mais hors des Etats-Unis, un préavis de grève lancé en Norvège laissait craindre une réduction de la production de ce pays européen à partir de samedi, ce qui venait soutenir les prix.

Sept sites d'exploitation seraient concernés, selon des sources syndicales citées par Commerzbank.

(c) AFP

Commenter Le pétrole finit sur un rebond, comme les Bourses


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite