Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole plonge dans le sillage des autres marchés, inquiets des répercussions du Brexit

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole s'enfonçaient dans le rouge lundi en fin d'échanges européens, subissant les répercussions de la dégringolade des autres marchés financiers consécutive au vote du Royaume-Uni jeudi en faveur d'une sortie de l'Union européenne (UE).
Vers 16H15 GMT (18H15 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 47,15 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en repli de 1,26 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance lâchait 1,33 dollar à 46,31 dollars.

Après avoir un temps hésité sur la marche à suivre, puis amorcé une timide tentative de rebond qui a tourné court, les prix du pétrole sont repartis franchement en baisse à la mi-journée en Europe, entraînés dans la tourmente des Bourses européennes et de Wall Street, et pris dans les turbulences du marché des changes.

Je pense que les prix du pétrole déclinent en raison de la combinaison de deux facteurs. L'incertitude économique et politique est omniprésente après le vote en faveur du Brexit (pour British Exit, NDLR) et cela pèse sur des marchés sensibles au risque dans l'ensemble, tandis que dans le même temps le dollar progresse en raison du fait qu'il est perçu comme une valeur refuge, relevait Fawad Razaqzada, analyste chez City Index.

Le poids des nombreuses incertitudes entourant la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne continuait en effet à faire boire la tasse aux marchés lundi, les valeurs bancaires et la livre sterling payant le prix le plus élevé.

Les prix du pétrole ont confirmé leur récente faiblesse, entraînés à la baisse par un dollar plus ferme ainsi que par des craintes d'une demande plus faible, ce qui signifierait que les excédents de stocks diminuent à un rythme plus lent, abondait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Les cours pétroliers se trouvaient en effet sous pression en raison d'un renforcement du dollar face à l'euro et à la livre britannique, le billet vert étant considéré comme une valeur refuge en période de grande incertitude.

Or, toute appréciation du dollar renchérit les achats de pétrole, libellés dans cette monnaie, pour les investisseurs dotés d'autres devises, pesant sur les prix.

En outre, les investisseurs s'inquiétaient des conséquences à plus long terme de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, et notamment de ses possibles effets sur la demande d'or noir.

Il est possible que les agences de l'énergie révisent à la baisse leurs estimations de demande dans les mois à venir. Mais tout effet (sur les prix du pétrole) devrait cependant être limité si l'on suppose que (le Brexit) ne concerne que le Royaume-Uni et qu'il n'y aura pas d'effet boule de neige sur l'Europe dans son ensemble ou sur d'autres régions, relevaient les analystes de Commerzbank.

Mais le pétrole étant un marché tiré par l'offre, la nouvelle baisse du nombre de puits en activité (aux États-Unis), si elle se poursuit, devrait contribuer à réduire les inquiétudes de voir la production américaine augmenter à nouveau. Ainsi, l'effet du Brexit devrait être limité sur les prix pétroliers, concluait M. Razaqzada.

(c) AFP

Commenter Le pétrole plonge dans le sillage des autres marchés, inquiets des répercussions du Brexit

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 08 décembre 2016 à 21:02

Le pétrole finit au-dessus des 50 dollars à New York avant u…

producteurs:producteurs

jeudi 08 décembre 2016 à 18:24

Le pétrole en léger rebond, prudence avant une réunion entre…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens sans effacer leurs pertes des deux dernières séances, alors que la...

jeudi 08 décembre 2016 à 17:37

Rosneft privatisé: bonne nouvelle pour la Bourse, symbole po…

Moscou: Les investisseurs ont applaudi jeudi la vente par l'Etat russe de 19,5% du capital du géant pétrolier Rosneft au Qatar et...

jeudi 08 décembre 2016 à 17:12

Trump nomme un ami des pétroliers à la protection de l'envir…

New York: Donald Trump a nommé jeudi à la tête de l'Agence de protection de l'environnement un fervent défenseur du secteur des...

jeudi 08 décembre 2016 à 15:34

Le pétrole, dominé par la production hors Opep, ouvre en hau…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en hausse jeudi à New York, le marché restant concentré sur les négociations en...

jeudi 08 décembre 2016 à 12:29

Le pétrole remonte mais la production hors Opep inquiète tou…

Londres: Les prix du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens, alors que la réunion des pays producteurs non-membres de l'Opep doit...

jeudi 08 décembre 2016 à 05:21

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse en Asie, jeudi, mais les gains étaient limités en raison du scepticisme...

mercredi 07 décembre 2016 à 21:04

En nette baisse, le pétrole termine sous la barre des 50 dol…

New York: Les cours du pétrole ont terminé en net recul mercredi, une hausse des réserves américaines de produits raffinés venant s'ajouter...

mercredi 07 décembre 2016 à 20:04

La Russie privatise 19,5% du géant pétrolier Rosneft

Moscou: Le Kremlin a annoncé mercredi qu'il avait finalisé la privatisation de 19,5% du géant pétrolier public Rosneft.

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite