Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole creuse ses pertes dans un marché sur ses gardes avant le référendum britannique

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole déclinaient nettement mardi en fin d'échanges européens, les investisseurs cherchant à engranger des bénéfices avant les données sur les stocks américains de brut mais s'éloignant également des actifs les plus risqués à deux jours d'un vote décisif sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 49,72 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en recul de 93 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en juillet, dont c'est le dernier jour de cotation, perdait 1,05 dollar à 48,32 dollars.

Je pense que des prises de bénéfices avant les données sur les stocks américains sont sans aucun doute l'une des raisons expliquant que les prix du pétrole aient reculé, d'autant plus que ces derniers avaient fortement augmenté lors des deux précédents jours d'échanges, expliquait à l'AFP Fawad Razaqzada, analyste chez City Index.

Après une petite période de déprime, les cours ont en effet très fortement rebondi depuis vendredi, dans un contexte financier général de retour de l'appétit au risque et de baisse du dollar, celle-ci étant favorable au marché de l'or noir.

En outre, selon M. Razaqzada, le pétrole a été incapable de dissocier sa trajectoire de celle des actifs à risque, qui continuent d'évoluer au rythme des mouvements de la livre britannique à mesure que l'on se rapproche du référendum devant décider ce jeudi de l'avenir du Royaume-Uni au sein de l'UE.

Le couple livre/dollar a (ce mardi) annulé sa précédente avance après que de nouveaux sondages ont montré que le soutien en faveur du Brexit (pour British Exit, soit une sortie du Royaume-Uni de l'UE) avait très légèrement augmenté, ce qui, en plus de l'appréciation du dollar et de prises de bénéfices, a pu avoir une influence sur les prix de l'or noir, estimait Fawad Razaqzada.

Mais pour Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets, la direction haussière prise par le dollar a joué un rôle plus important dans la baisse des cours du brut que le positionnement des investisseurs par rapport au risque.

Or, tout renforcement du dollar pèse sur les achats de pétrole, libellés en billets verts et donc rendus plus onéreux pour les investisseurs munis d'autres devises.

De leur côté, les analystes de Commerzbank jugeaient que la confiance actuelle quant à l'issue du référendum était sans doute exagérée alors que ces derniers jours ont prouvé combien l'opinion publique pouvait se retourner rapidement. Dans ce contexte, les pertes enregistrées (ce mardi) par les cours sont logiques, ajoutaient-ils.

Par ailleurs, la possible mise en place d'un cessez-le-feu au Nigeria entre les rebelles --qui ont intensifié ces dernières semaines leurs attaques contre des installations pétrolières-- et le gouvernement pesait également sur les prix car cela pourrait mettre un terme aux interruptions de production qui ont soutenu les cours dernièrement.

Dans ce contexte, les investisseurs seront particulièrement attentifs aux nouvelles données hebdomadaires sur les réserves américaines de brut attendues mercredi, dont la fédération professionnelle American Petroleum Institute (API) donnera ses propres estimations dès ce mardi après la clôture des échanges.

(c) AFP


Commenter Le pétrole creuse ses pertes dans un marché sur ses gardes avant le référendum britannique


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite