Menu
RSS

Pétrole: Rosneft maintient ses investissements malgré la chute du bénéfice

prix du petrole MoscouMoscou: Le géant russe du pétrole Rosneft a assuré mercredi vouloir maintenir ses investissements malgré la chute des prix qui a plombé ses profits au premier trimestre, au moment où l'Etat se prépare à vendre une partie de son capital.
En partie atténuée pour les producteurs russes par la dépréciation du rouble, la déroute du marché pétrolier ne reste pas sans effet sur le secteur en Russie, visé en outre par des sanctions sectorielles occidentales à cause de la crise ukrainienne.

Entre janvier et mars, le groupe public Rosneft a dégagé un bénéfice net de 200 millions de dollars, soit 80% de moins qu'un an plus tôt, plombé par des éléments exceptionnels liés à des coûts d'assurance et des cessions ainsi que par la baisse de ses ventes.

Dans un contexte macroéconomique négatif, le groupe maintient un niveau stable de flux de trésorerie, ce qui permet de financer les investissements prévus et de s'acquitter à temps de toutes les obligations financières, a insisté dans un communiqué le directeur général Igor Setchine, influent proche du président Vladimir Poutine.

Alors que les cours du pétrole atteignaient leur plus bas niveau depuis 2003, le chiffre d'affaires de Rosneft a diminué de 32,6% à 14,5 milliards de dollars, dépassant cependant légèrement les attentes des analystes interrogés par l'agence Interfax.

Mesure très suivie du marché, l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ressort également plus élevé que prévu malgré une diminution de 26% à 3,7 milliards de dollars.

Exprimés en roubles, les résultats reflètent également les difficultés du marché avec une diminution de 75% du bénéfice net et de 21% de son chiffre d'affaires.

Ces mauvaises nouvelles tombent mal alors que l'Etat, qui cherche de nouvelles sources de revenus, veut réduire sa participation dans le capital de Rosneft de 69,5% à un peu plus de 50%, ce qui pourrait représenter une dizaine de milliard de dollars.

Les analystes de la banque américaine Morgan Stanley ont cependant retenu que les flux de trésorerie (étaient) restés solides malgré la baisse des prix du pétrole.

M. Setchine a de son côté souligné que Rosneft avait amélioré l'application de ses initiatives stratégiques en se concentrant sur l'efficacité de ses activités en réduisant les coûts.

Par contre, du côté des investissements, il a insisté sur le développement intensif de nouveaux projets de production de brut alors que Rosneft cherche à soutenir sa production d'hydrocarbures, restée stable au premier trimestre (+0,2% sur un an à 5,2 millions de barils équivalent pétrole par jour). Sa production de pétrole a cependant reculé de 1% à 4,09 millions de barils par jour tandis que celle de gaz a progressé de 4,7% à 1,1 millions de barils équivalent pétrole par jour.

Le numéro deux russe du pétrole, le groupe privé Loukoïl, avait de son côté prévenu en début d'année qu'il comptait réduire ses investissements de 1,5 milliard de dollars cette année, ce qui les ramènerait à environ sept milliards de dollars.

La société avait lancé de massifs programmes d'investissements ces dernières années pour enrayer le déclin de sa production, qui a légèrement progressé au premier trimestre grâce à la montée en puissance du gisement irakien Qourna-Ouest 2. En revanche, son niveau d'extraction s'est orientée à la baisse en Russie.

Sur la période, le groupe a vu son bénéfice net plonger de 59% sur un an à 43 milliards de roubles (575 millions d'euros), tandis que son chiffre d'affaires a reculé de 18% à 1.178 milliards de roubles (15,8 milliards d'euros).
(c) AFP

Commenter Pétrole: Rosneft maintient ses investissements malgré la chute du bénéfice

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 avril 2017 à 21:17

Pas d'exception aux sanctions russes pour les entreprises pé…

Washington: L'administration Trump n'autorisera pas les entreprises américaines à participer à des projets pétroliers ou gaziers impliquant des sociétés visées par les...

vendredi 21 avril 2017 à 20:48

Le pétrole baisse nettement, le marché rattrapé par le doute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé vendredi, une vague de pessimisme envahissant le marché à l'issue d'une semaine...

vendredi 21 avril 2017 à 18:29

Le pétrole à son plus bas en trois semaines, l'offre américa…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, alors que l'offre américaine paraît intarissable et malgré les efforts de...

vendredi 21 avril 2017 à 15:18

Le pétrole stagne à New York, l'attentisme dominant

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi à New York, le marché se montrant prudent à l'issue d'une...

vendredi 21 avril 2017 à 13:16

La consommation de produits pétroliers a baissé en mars

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont baissé de 1,3% en mars par rapport à la même période en 2016...

vendredi 21 avril 2017 à 12:25

Le pétrole stable, la surabondance inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, les craintes sur une surproduction mondiale due au pétrole de...

vendredi 21 avril 2017 à 08:48

Chevron: l'Australie maintient un redressement fiscal de 189…

sydney: La justice australienne a confirmé vendredi en appel le redressement fiscal de 189 millions d'euros infligé au géant du pétrole Chevron...

vendredi 21 avril 2017 à 06:02

Le pétrole stable en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient stables, vendredi en Asie, les informations sur une prolongation des baisses de production de l'Opep étant...

jeudi 20 avril 2017 à 20:52

Le pétrole finit sans tendance, tentant de se stabiliser

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole n'ont pas vraiment dégagé de tendance jeudi, tentant de reprendre pied au lendemain d'une forte...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite