Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole recule légèrement au terme d'une nouvelle semaine de hausse l'ayant vu dépasser les 50 dollars

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole lâchaient un peu de lest vendredi en fin d'échanges européens, marquant une pause au terme d'une nouvelle semaine de hausse qui les a vu dépasser pour la première fois depuis cet automne les 50 dollars le baril.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 49,17 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 42 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance lâchait 25 cents à 49,23 dollars.

Les cours du Brent et du WTI poursuivaient ainsi le léger repli entamé en fin de séance précédente, après avoir franchi jeudi en cours d'échanges le seuil des 50 dollars le baril pour la première fois depuis novembre à Londres et depuis octobre à New York.

Le pétrole a finalement atteint et a réussi à briser le niveau psychologique des 50 dollars cette semaine. Ce niveau était de plus en plus devenu un point de focalisation parmi les investisseurs qui, combiné avec les multiples interruptions de production non planifiées, a soutenu le marché au cours des deux dernières semaines, relevait Ole Hansen, analyste chez Saxo Bank.

A tel point, poursuivait l'analyste, que la traditionnelle corrélation entre le prix du brut et le dollar a pu être brisée, le pétrole poursuivant sa marche en avant en dépit du vent contraire créé par le renforcement de la devise américaine.

Cependant, une fois que le niveau (des 50 dollars) a été dépassé, le fait qu'aucune suite n'a été donnée au mouvement d'achat a soulevé quelques sourcils et les vendeurs ont rapidement émergé, résumait M. Hansen.

En effet, de nombreux observateurs estimaient que si les cours du brut devaient progresser davantage, cela pourrait compromettre la baisse continue de la production américaine constatée depuis plusieurs mois, en encourageant potentiellement les producteurs qui ont des coûts élevés, notamment ceux qui font du pétrole de schiste, à revenir sur le marché.

Après tout, à plus de 50 dollars le baril, les producteurs de schiste vont être de plus en plus nombreux à réaliser qu'il est profitable (...) de se remettre à creuser en vue d'accélérer leur production, prévenaient ainsi les experts de Commerzbank.

Prévu en fin de séance vendredi, le décompte hebdomadaire des puits en activité, établi par Baker Hughes, devrait permettre de se faire une idée plus précise de la situation, poursuivaient les analystes, rappelant que la semaine précédente, leur nombre n'avait pas baissé pour la première fois depuis plus de deux mois et pour seulement la deuxième fois en 2016.

Le marché avait également les yeux rivés sur la réunion, la semaine prochaine à Vienne, de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), même si, de l'avis général, il ne fallait s'attendre à aucun accord sur un gel de la production à l'heure où la remontée des prix semble enfin valider la stratégie d'approvisionnement à outrance du marché que le cartel s'évertue à défendre depuis l'automne 2014.

(c) AFP

Commenter Le pétrole recule légèrement au terme d'une nouvelle semaine de hausse l'ayant vu dépasser les 50 dollars


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite