Menu
RSS
A+ A A-

Carburants: l'inquiétude grandit dans les entreprises

prix du petrole ParisParis: Des fédérations professionnelles et des acteurs économiques ont appelé le gouvernement à prendre des mesures d'urgence devant l'impact que pourrait avoir sur leur activité les blocages de sites pétroliers, au coeur de la contestation du projet de loi travail.
Les Chambres de commerce et d'industrie ont appelé dans un communiqué le gouvernement à faire cesser les blocages qui nuisent à l'économie et aux entreprises françaises.

Elles lui ont demandé d'assumer sa mission de gardien de l'ordre public pour que la reprise économique fragile ne soit pas démolie par le jusqu'au-boutisme de mouvements corporatistes ou idéologiques.

Dans le bâtiment, la Fédération française du bâtiment (FFB) et la Capeb, qui représente les artisans du secteur, ont aussi appelé le gouvernement à agir.

Depuis quelques jours, le blocage de plusieurs raffineries et de dépôts de carburant pénalise petit à petit l'activité des entreprises du bâtiment, affirme la FFB dans un communiqué.

Avec leurs salariés, elles sont prises en otage et éprouvent des difficultés à s'approvisionner en carburant, poursuit-elle.

Selon la Capeb, le nord et l'ouest de la France sont les plus touchés.

La FFB dit redouter que la pénurie qui s'annonce n'aboutisse à une rupture d'approvisionnement des matériaux, au ralentissement de l'activité voire à la fermeture de certains chantiers, alors que le secteur connaît quelques signes de reprise.

L'Union des industries chimiques (UIC), fait elle état dans un communiqué de conséquences sur la production des grandes matières premières en amont: (benzène, éthylène, propylène).

Un risque de pénurie, en particulier pour les entreprises livrées par pipeline, est à craindre, affirme-t-elle, estimant que toutes les pertes de production induites par cette situation sont irréversibles et ne se rattraperont pas.

L'UIC met en garde contre les répercussions sur les secteurs clients comme la plasturgie, l'automobile.

La situation actuelle dégrade l'image de notre pays à l'étranger, alors que des investissements significatifs sont envisageables dans plusieurs secteurs de la chimie (nouveaux matériaux, chimie du végétal, économie circulaire...), a déclaré Jean Pelin, directeur général de l'UIC, dans un communiqué.

Le conflit autour des sites pétroliers s'est encore durci mardi, avec une intervention policière musclée pour débloquer le site de Fos-sur-Mer dans le Sud-Est, tandis que les difficultés d'approvisionnement des stations-service se sont étendues.

(c) AFP


Commenter Carburants: l'inquiétude grandit dans les entreprises


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite