Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole se reprend, espérant une bonne surprise du côté des stocks américains

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole remontaient la pente mardi en fin d'échanges européens, dans un marché habité à nouveau par l'optimisme à l'approche des statistiques sur les stocks américains de brut, attendues en baisse.
Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 48,56 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 21 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance gagnait 45 cents à 48,53 dollars.

Les cours du Brent et du WTI, orientés à la baisse depuis le début des échanges asiatiques, sont repassés dans le vert à l'ouverture des échanges américains, portés par l'espoir de voir les réserves américaines de brut décliner après une nette hausse la semaine dernière.

Le WTI se rapprochait ainsi de ses plus hauts en plus de sept mois atteints mercredi dernier, lorsqu'il était monté jusqu'à 48,95 dollars le baril.

"Les prix du pétrole ont mis un terme à un déclin de deux jours mardi avant une baisse attendue dans les (estimations des) stocks hebdomadaires américains fournies par les données de l'API même si l'Irak a annoncé que ses exportations avaient grimpé à un nouveau record", commentait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

D'après le cabinet privé Genscape, les réserves du terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, centre-sud), très surveillées puisqu'elles servent de base pour établir le cours du WTI, ont baissé la semaine dernière d'un million de barils, faisaient remarquer les experts de Commerzbank.

Aussi les investisseurs seront-ils particulièrement attentifs aux estimations hebdomadaires de la fédération professionnelle American Petroleum Institute (API), mardi après la clôture, puis aux chiffres officiels du département américain de l'Énergie (DoE), attendues le lendemain.

"Tant que nous ne verrons pas des preuves concluantes d'un déclin des réserves mondiales débordantes de pétrole, des doutes concernant l'ampleur du rebond des prix persisteront", estimait toutefois Olivier Jakob, de Petromatrix.

De son côté, M. Lawler notait que la lutte du Brent pour franchir à la hausse le seuil des 50 dollars le baril pourrait prendre fin la semaine prochaine, une fois levée l'incertitude concernant la réunion semestrielle de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) le 2 juin à Vienne.

"Il est peu probable que le cartel trouve un consensus sur un gel de la production avec l'Arabie saoudite qui ne souhaite pas s'engager" sur cette voie à moins que l'Iran et des pays non membres du cartel comme la Russie fassent de même, concluait M. Lawler.

(c) AFP

Commenter Le pétrole se reprend, espérant une bonne surprise du côté des stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 17 octobre 2017 à 21:07

Tout en surveillant l'Irak, le pétrole fait du surplace

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole coté à New York et à Londres sont restés quasi stables mardi, les investisseurs attendant...

mardi 17 octobre 2017 à 19:23

Bagdad reprend aux Kurdes la quasi-totalité des champs pétro…

Bay hassan (irak): Les troupes gouvernementales irakiennes ont repris mardi la quasi-totalité des champs pétroliers de la province de Kirkouk après le...

mardi 17 octobre 2017 à 18:18

Le pétrole recule, la situation semble se stabiliser en Irak

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens alors que les marchés semblaient rassurés de voir les combattants kurdes...

mardi 17 octobre 2017 à 17:47

La crise entre Bagdad et les Kurdes rend le marché du pétrol…

Londres: Les tensions entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak menacent la production d'or noir, et pourraient mener à une...

mardi 17 octobre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à New York par les tensions au Moyen-Orient

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mardi à l'ouverture, soutenu par un regain de tensions...

mardi 17 octobre 2017 à 13:10

Le conflit entre l'Irak et le Kurdistan pourrait faire monte…

Londres: Alors que le conflit s'intensifie entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak, les marchés surveillaient avec inquiétude la situation...

mardi 17 octobre 2017 à 12:20

Le pétrole grimpe, la fièvre géopolitique reprend les marché…

Londres: Les prix du pétrole montaient à nouveau mardi en cours d'échanges européens, alors que les tensions au Kurdistan irakien et en...

mardi 17 octobre 2017 à 12:18

Bagdad reprend deux grands champs pétroliers aux Kurdes à Ki…

Bay hassan (irak): Les troupes irakiennes ont repris mardi les deux principaux champs pétroliers de la ville de Kirkouk après le retrait...

mardi 17 octobre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient mardi en ordre dispersé en Asie après avoir fortement augmenté lundi du fait des perturbations dans...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite