Menu
RSS
A+ A A-

Carburants, activité maritime: situation tendue en Normandie

prix du petrole rouenRouen: Approvisionnement tendu en produits pétroliers, avec le blocage de deux grandes raffineries près du Havre et d'un dépôt important près de Rouen, activité portuaire au ralenti: des responsables économiques normands ont exprimé jeudi leur inquiétude sur l'impact pour leur région du mouvement social contre la loi Travail.
De très nombreuses entreprises, au premier rang desquelles des TPE et des PME à la trésorerie fragile, commencent à souffrir sérieusement de cette situation, a affirmé dans un communiqué le Medef Normandie, citant le transport routier, l'industrie et le BTP.

Ces difficultés proviennent principalement des difficultés d'approvisonnement en carburants.

Depuis mardi matin, la plateforme Total de Gonfreville-l'Orcher, la plus grosse raffinerie de France (16 millions de tonnes/an) et une des plus importantes en Europe, est bloquée.

La raffinerie, couplée d'une usine pétrochimique, est un des moteurs de l'économie (1.700 salariés), bien au delà de la région havraise et même de la Normandie.

La raffinerie fonctionne car nous avons suffisamment de produits pour la faire fonctionner et des capacités de stockage, a déclaré une porte-parole du site.

Jeudi matin, l'autre grande raffinerie du secteur, celle d'Exxon Mobil, à Notre-Dame-de-Gravenchon, la 3e de France (11 M/T) a été bloquée à son tour. Une grève interne du personnel CGT devait démarrer dans la soirée pour 40 heures reconductibles.

Près de Rouen, c'est un dépôt de carburant, le terminal Rubis de Grand Quevilly qui est bloqué, depuis mardi matin, par les militants syndicaux opposés à la loi El Khomri.

Pour faire face à un début de pénurie dans les stations-service, la préfète de Seine-Maritime et de Normandie Nicole Klein a publié jeudi un arrêté interdisant l'achat de carburants hors réservoir du véhicule, et a renouvelé un appel au civisme et à la responsabilité de chacun.

Le grand port maritime (GPMH) du Havre, le deuxième de France, subit lui aussi l'impact du mouvement social: depuis mardi, déplore-t-il, 70 escales, tous navires confondus (porte-conteneurs, rouliers, barges, paquebots de croisière, ferries transmanche, etc) ont été reportées ou annulées, a-t-on indiqué à l'AFP.

La zone portuaire et industrielle du Havre représente 1.200 entreprises et 31.000 salariés.

Dans son communiqué, le Medef Normandie demande solennellement aux pouvoirs publics de faire le nécessaire pour rétablir la libre circulation des biens et des personnes.

(c) AFP

Commenter Carburants, activité maritime: situation tendue en Normandie


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite