Menu
RSS
A+ A A-

L'Alberta, eldorado pétrolier canadien, a perdu de son attrait

prix du petrole MontréalMontréal: La province de l'Alberta, en proie à de gigantesques feux de forêts dans l'Ouest canadien, a longtemps été synonyme d'argent rapidement gagné et de plein emploi avant la chute des prix du pétrole.
Grande comme la France, couverte dans sa moitié nord par la forêt boréale, domaine de conifères comme l'épicéa ou le pin gris, la province est riche de pétrole lourd des sables bitumineux dont l'exploitation à grande échelle est récente tant les coûts d'extraction sont conséquents.

Disposant des troisièmes plus importantes réserves d'or noir au monde, le Canada s'est hissé en quelques années au cinquième rang des producteurs de brut.

Des flux de populations ont déferlé vers l'Alberta, nouvel eldorado pétrolier, notamment vers les bassins de l'Athabasca et la grande région de la ville pétrolière de Fort McMurray où le nombre d'habitants a été multiplié par plus de 10 en 50 ans.

Sur la dernière décennie, la population albertaine a augmenté plus de deux fois plus vite en moyenne que celle du Canada, selon l'institut de la statistique canadien, et représente, avec ses 4,2 millions d'habitants, plus de 11% de la population canadienne. Le PIB du seul secteur pétrolier a lui été multiplié par quatre en 30 ans.

Mais la chute des cours du brut a plombé l'économie de la province la plus riche. Avant la crise, le revenu médian d'un ménage était de l'ordre de 100.000 dollars canadiens, soit 20.000 de plus que la moyenne canadienne.

La chute des cours a ralenti les investissements des compagnies pétrolières qui ont massivement licencié comme leurs sous-traitants et toutes les sociétés de services des immenses bases de vie qui hébergent des milliers de travailleurs.

Selon les estimations, ce sont près de 100.000 personnes qui ont perdu leur emploi en un peu plus de deux ans dans le sillage de la chute des cours du brut, et le taux de chômage est passé d'à peine 4% à plus de 7% en avril.

Avec l'arrêt ou le net ralentissement des activités pétrolières depuis le déclenchement des feux de forêt à Fort McMurray, la production a chuté de 1,2 million de barils par jour, selon l'institut Conference Board. Un manque à gagner d'un milliard de dollars canadiens pour le PIB de la région. Une facture qui continue à augmenter.

(c) AFP

Commenter L'Alberta, eldorado pétrolier canadien, a perdu de son attrait


Le pétrole au Canada / Québec


jeudi 05 octobre 2017

TransCanada abandonne son projet de méga-oléoduc ouest-est

Montréal: L'opérateur d'oléoducs TransCanada a annoncé jeudi l'abandon du projet controversé de construction d'un oléoduc géant qui prévoyait d'acheminer le pétrole de...

mardi 26 septembre 2017

Canada: les réserves de brut léger revues en forte hausse

Montréal: L'Office national de l'énergie du Canada a revu mardi en forte hausse les réserves de pétrole brut léger de la province...

vendredi 28 juillet 2017

Le Québec met fin au projet d'exploiter le pétrole d'Anticos…

Montréal: Le gouvernement du Québec a décidé vendredi d'abandonner son objectif d'extraire du pétrole sur l'île d'Anticosti dans le Golfe du fleuve...


- Voir toutes les nouvelles du pétrole au Canada / Québec

Les Compagnies pétrolières Canadiennes et Québécoises

TransCanada abandonne son projet de méga-oléoduc ouest-est

jeudi 05 octobre 2017

Montréal: L'opérateur d'oléoducs TransCanada a annoncé jeudi l'abandon du projet controversé de construction d'un oléoduc géant qui prévoyait d'acheminer le pétrole de l'Ouest canadien vers la côte atlantique.

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 17 octobre 2017 à 21:07

Tout en surveillant l'Irak, le pétrole fait du surplace

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole coté à New York et à Londres sont restés quasi stables mardi, les investisseurs attendant...

mardi 17 octobre 2017 à 19:23

Bagdad reprend aux Kurdes la quasi-totalité des champs pétro…

Bay hassan (irak): Les troupes gouvernementales irakiennes ont repris mardi la quasi-totalité des champs pétroliers de la province de Kirkouk après le...

mardi 17 octobre 2017 à 18:18

Le pétrole recule, la situation semble se stabiliser en Irak

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens alors que les marchés semblaient rassurés de voir les combattants kurdes...

mardi 17 octobre 2017 à 17:47

La crise entre Bagdad et les Kurdes rend le marché du pétrol…

Londres: Les tensions entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak menacent la production d'or noir, et pourraient mener à une...

mardi 17 octobre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à New York par les tensions au Moyen-Orient

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mardi à l'ouverture, soutenu par un regain de tensions...

mardi 17 octobre 2017 à 13:10

Le conflit entre l'Irak et le Kurdistan pourrait faire monte…

Londres: Alors que le conflit s'intensifie entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak, les marchés surveillaient avec inquiétude la situation...

mardi 17 octobre 2017 à 12:20

Le pétrole grimpe, la fièvre géopolitique reprend les marché…

Londres: Les prix du pétrole montaient à nouveau mardi en cours d'échanges européens, alors que les tensions au Kurdistan irakien et en...

mardi 17 octobre 2017 à 12:18

Bagdad reprend deux grands champs pétroliers aux Kurdes à Ki…

Bay hassan (irak): Les troupes irakiennes ont repris mardi les deux principaux champs pétroliers de la ville de Kirkouk après le retrait...

mardi 17 octobre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient mardi en ordre dispersé en Asie après avoir fortement augmenté lundi du fait des perturbations dans...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite