Menu
RSS

Le pétrole baisse, les inquiétudes s'apaisant au Canada

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont nettement baissé lundi dans un marché s'interrogeant encore sur les conséquences des vastes incendies au Canada et sur la désignation d'un nouveau ministre saoudien du Pétrole.
Le cours du baril de référence (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en juin a perdu 1,22 dollar à 43,44 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet a perdu 1,74 dollar à 43,63 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

"On dirait que les incendies canadiens n'ont pas porté de dégâts conséquents aux installations de production", a mis en avant Kyle Cooper, de IAF Advisors. "Dès que les incendies seront contenus, le secteur devrait vite pouvoir se remettre au travail."

L'heure est au premier bilan dans la province de l'Alberta après plus d'une semaine de feux de forêt dévastateurs, qui freinent leur avancée lundi, et les observateurs estiment qu'ils devraient avoir diminué d'un million de barils par jour la production locale.

Toutefois, même si les compagnies pétrolières devraient mettre plusieurs jours à revenir à la normale, "on sait que les infrastructures pétrolières ont enregistré peu de dégâts dans la région", a rapporté dans une note Matt Smith, de ClipperData, remarquant que seule l'entreprise Nexen, filiale d'un groupe public chinois, avait fait état de sinistres - d'ailleurs mineurs.

Face à l'apaisement de ces inquiétudes, de nature à soutenir les cours, le marché pétrolier se trouvait privé d'un précieux soutien face à un contexte mondial toujours défavorable de surabondance d'or noir.

Les cours ont déjà fini la semaine dernière par leur première baisse hebdomadaire après plus d'un mois de rebond, dont l'ampleur avait surpris les observateurs, étant donné que l'actualité reste peu engageante à travers le monde pour le marché pétrolier.


- Consolidation saoudienne

Sur le plan international, les investisseurs essayent d'ailleurs difficilement de tirer des conclusions du limogeage de d'Ali al-Nouaïmi, ministre saoudien du Pétrole depuis plus de vingt ans, et de son remplacement par le directeur général du géant public pétrolier Aramco, Khaled al-Faleh.

Annoncé lors du week-end, ce remaniement "a provoqué des conclusions très diverses" chez les observateurs, s'est amusé M. Smith, concluant qu'il n'y avait "pas grand-chose à en tirer".

Certains analystes interprétaient le départ de M. Nouaïmi, jugé comme l'artisan du tournant stratégique engagé en 2014 par Ryad en renonçant à abaisser sa production, comme un désaveu de cette politique, qui a abouti à un repli durable des cours sans exclure massivement du marché des concurrents de l'Arabie saoudite comme les nouveaux producteurs américains de pétrole de schiste.

D'autres, comme M. Smith, estimaient que ce remaniement n'avait rien de surprenant vu l'âge avancé de M. Nouaïmi, octogénaire cette année, tout en s'accordant sur le fait qu'il marquait une consolidation du pouvoir de l'influant numéro trois du régime, le vice prince héritier Mohamed ben Salmane.

Cette mesure va probablement renforcer la direction actuellement prise par l'Arabie saoudite, qui cherche à défendre sa part du marché pétrolier quand bien même elle essaie de restructurer toute son économie, a conclu M. Evans. Faleh n'aurait pas été nommé s'il ne soutenait pas pleinement cette position.

(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse, les inquiétudes s'apaisant au Canada

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 27 juin 2017 à 15:47

Le pétrole ouvre en hausse, porté par la faiblesse du dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en hausse mardi à New York, portés par un accès de faiblesse...

mardi 27 juin 2017 à 15:08

Rosneft se dit victime d'une "puissante attaque informa…

Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft s'est dit victime mardi d'une "puissante attaque informatique" visant ses serveurs, précisant que sa production...

mardi 27 juin 2017 à 12:33

Le pétrole tente de se reprendre mais reste sous pression

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mardi en cours d'échanges européens, tentant de nouveau de se reprendre mais restant proches...

mardi 27 juin 2017 à 07:13

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse mardi en Asie, les prix continuant à se stabiliser après cinq semaines...

lundi 26 juin 2017 à 21:08

Le pétrole termine en hausse, le marché tente de se stabilis…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi, poursuivant leur stabilisation et profitant d'achats à bon compte...

lundi 26 juin 2017 à 20:54

France: les prix des carburants poursuivent leur baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué de se replier la semaine dernière, tombant au plus bas...

lundi 26 juin 2017 à 18:07

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

lundi 26 juin 2017 à 17:59

Le pétrole peine à trouver une direction

Londres: Les cours du pétrole peinaient à accrocher un cap lundi en fin d'échanges européens, oscillant faiblement autour de l'équilibre après la...

lundi 26 juin 2017 à 15:33

Le pétrole ouvre en hausse à New York, aidé par le dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en légère hausse lundi à New York, aidés par des achats à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite