Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole se reprend grâce à des craintes sur l'offre

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole poursuivaient leur mouvement haussier jeudi en fin d'échanges européens, profitant des craintes ponctuelles que faisaient peser sur l'approvisionnement de pétrole des feux de forêt dans la province canadienne de l'Alberta et de nouveaux signes d'instabilité politique en Libye.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 45,59 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 97 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en juin prenait 1,15 dollar à 44,93 dollars.

Orientés à la hausse depuis le début de la séance, les cours du Brent et du WTI, même s'ils ont lâché un peu de lest à l'ouverture des échanges américains, parvenaient à se maintenir largement dans le vert en fin d'échanges européens.

Un temps affectés par les derniers chiffres sur la production américaine de brut, qui est ressortie à nouveau en hausse mercredi, les prix ont en effet réussi à se reprendre jeudi, sur fond de craintes grandissantes que la production de sables bitumineux au Canada soit touchée par les spectaculaires incendies qui sévissent dans la région de l'Alberta (ouest).

Il y a deux facteurs auxquels on attribue la responsabilité de ce mouvement de hausse, relevait David Cheetham, analyste chez XTB.

Tout d'abord un énorme incendie de forêt qui a contraint à l'évacuation de 88.000 personnes dans la ville pétrolière de Fort McMurray, à l'ouest du Canada, (et entraîné) la fermeture de certains oléoducs de la région ainsi que des perturbations de la production dans plusieurs installations, précisait l'analyste.

Les feux continuaient jeudi à ravager des secteurs entiers de la ville canadienne de Fort McMurray, vidée de ses habitants, tandis que les secours procédaient à de nouvelles évacuations aux alentours, ajoutant des milliers de personnes sur les routes ou dans les refuges.

Selon M. Cheetham, le retour de l'instabilité politique en Libye, où une cargaison de Glencore n'a pas pu être chargée, a également pesé sur les cours, ravivant les craintes sur la pérennité des niveaux de production atteints récemment par le pays, qui avec plus de deux millions de barils par jour, sont à leur plus haut en plus de cinq ans.

Les revers d'approvisionnement sont temporaires mais contrebalancent (toutefois) les inquiétudes d'une augmentation de l'offre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et mettent l'accent sur la production de pétrole américaine, qui est à son plus bas en huit mois, faisait remarquer Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

De même, David Cheetham estimait que ces deux facteurs conjoncturels (les craintes d'approvisionnement en provenance du Canada et de la Libye, ndlr) étaient peu susceptibles d'être des éléments déterminants pour le marché à plus long terme, mais que le moment de leur émergence, qui a coïncidé avec un marché exagérément vendu à court terme, a permis de soutenir les cours.

(c) AFP

Commenter Le pétrole se reprend grâce à des craintes sur l'offre

Commentaires   

0 #1 Francis Perrin 06-05-2016 05:33
Bonjour,

Même erreur que dans un autre article publié sur ce site. La production pétrolière de la Libye n'est pas supérieure à deux millions de barils par jour. Elle est actuellement au mieux cinq fois inférieure.

Bien cordialement,
Francis Perrin
Président de Stratégies et Politiques Energétiques


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite