Menu
RSS
A+ A A-

Repsol: le bénéfice net chute de 43% au 1er trimestre, affecté par le pétrole

prix du petrole madridMadrid: La compagnie pétrolière espagnole Repsol a affiché un résultat net de 434 millions d'euros au premier trimestre, affecté notamment par la baisse des cours du pétrole et en raison d'un comparatif défavorable avec les 761 M EUR dégagés un an plus tôt.
A valeur d'inventaire courante ("current cost of supply", CCS), un critère qui rend ses résultats comparables à ceux des compagnies pétrolières américaines, son bénéfice net ajusté a baissé de 38,4% à 572 millions d'euros par rapport au premier trimestre 2015.

La compagnie attribue cette baisse aux revenus exceptionnels liés à l'appréciation du dollar qui avait valorisé l'an dernier des réserves en billet vert obtenues comme compensation pour la nationalisation de la compagnie argentine YPF. Comme le reste du secteur, elle a été touchée par la chute des prix du brut et du gaz.

Les analystes interrogés par le fournisseur d'informations financières Factset tablaient en moyenne sur un bénéfice net de 167,1 millions d'euros.

La Bourse de Madrid a accueilli favorablement ces résultats. L'action de Repsol était à 09H10 (07H10 GMT) en hausse de 4,44% à 11,28 euros.

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) du groupe a augmenté de 6,7% à 1,027 milliard d'euros (+5,8 à 1,242 milliard en CCS).

Les activités d'exploration et de production ("upstream") ont dégagé un bénéfice net de 17 millions d'euros contre des pertes de 190 millions un an plus tôt, tandis que sa branche raffinage ("downstream") a dégagé 556 millions de bénéfices, en hausse de 4,1%.

Repsol avait durement souffert l'an dernier, à l'image de l'ensemble du secteur pétrolier, de l'effondrement des cours et essuyé une perte nette de 1,23 milliard d'euros.

Le groupe a décidé de vendre certaines de ses activités, jugées non stratégiques, pour un total de six milliards d'euros d'ici 2020, de réduire ses investissements et de supprimer 1.500 emplois d'ici à 2018, soit 6% de son effectif mondial.

Il cherche aussi à réduire son endettement, de 11,98 milliards à fin mars (11,93 milliards fin 2015), qui s'explique en partie par l'acquisition du canadien Talisman Energy en 2015.

Il a encore vendu en avril ses activités de gaz de pétrole liquéfié au Pérou et en Equateur à la société chilienne Abastible, ce qui porte à 3,1 milliards d'euros le total des désinvestissements déjà annoncés.

Repsol espère reprendre ses activités en Libye quand la situation sécuritaire le permettra et qu'une solution sera trouvée sur le paiement d'arriérés par les Libyens.

Installée en Libye depuis 1975, Repsol produisait 340.000 barils par jour, soit près de 22% de la production pétrolière libyenne avant l'arrêt de ses activités à l'été 2014 en raison de la détérioration de la situation sécuritaire dans le pays.

(c) AFP

Commenter Repsol: le bénéfice net chute de 43% au 1er trimestre, affecté par le pétrole


La Compagnie pétrolière Espagnole Repsol

Alaska: Repsol annonce la découverte d'un gisement de 1,2 milliard de bar…

jeudi 09 mars 2017

Madrid: La compagnie pétrolière espagnole Repsol a annoncé jeudi avoir découvert un gisement de pétrole en Alaska d'environ 1,2 milliard de barils de brut "récupérables".


-Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Repsol

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite