Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole reprend son souffle au terme d'une nouvelle semaine de forte hausse

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole lâchaient un peu de lest vendredi en fin d'échanges européens, reprenant quelque peu leur souffle après quatre jours de hausse consécutifs sur fond d'affaiblissement du dollar et en dépit de fondamentaux continuant à pointer vers une surabondance mondiale d'offre.
Vers 15H45 GMT (17H45 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin, dont c'est le dernier jour de cotation, valait 47,63 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en repli de 51 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance lâchait 36 cents à 45,67 dollars.

Les cours commençaient ainsi à subir un début de correction au terme de plusieurs jours d'une hausse spectaculaire et considérée par de nombreux analystes comme grandement injustifiée.

Les prix du pétrole ont signé de nouveaux plus hauts sur l'année 2016 (ce vendredi) alors que les investisseurs se sont focalisés sur le ralentissement de la production américaine, l'affaiblissement du dollar ayant déjà largement écarté (dans l'esprit des investisseurs) la hausse attendue de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) alors que l'Arabie saoudite a indiqué prévoir des exportations de pétrole records le mois prochain, expliquait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

De son côté, Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque, estimait que le mouvement haussier connu jusqu'alors par les cours revêtait une grande part d'irrationnel puisqu'il s'effectue en dépit des fondamentaux qui confirment presque chaque jour un excès d'offre persistant, ce qui devrait exposer les prix à une importante correction.

L'un des facteurs explicatifs de cette forte progression se trouve certainement du côté du trading algorithmique, ajoutait l'analyste.

De fait, rien n'avait semblé pouvoir entamer cette semaine l'optimisme débordant d'un marché saisissant le moindre prétexte pour maintenir sa tendance haussière.

Ainsi, la nouvelle baisse de la production américaine révélée mercredi par le rapport du département américain de l'Énergie (DoE) a-t-il amené de l'eau au moulin des investisseurs, tout comme le net accès de faiblesse du dollar, qui a encore creusé ses pertes vendredi, rendant les achats de pétrole toujours moins onéreux.

Le cours du Brent est ainsi monté vendredi jusqu'à 48,50 dollars le baril, au plus haut depuis début novembre 2015, tandis que le WTI a grimpé jusqu'à 46,78 dollars, un maximum depuis début novembre 2015 également.

Ceci dit, la hausse des cours pourrait mettre un coup d'arrêt au déclin de la production américaine, car le regain du marché améliore la rentabilité des compagnies et pourrait les pousser à repartir à l'offensive, prévenaient dans une note les experts de Commerzbank.

À ce titre, les investisseurs digéreront vendredi le décompte hebdomadaire des puits de pétrole en activité aux États-Unis, établi par le groupe de services pétroliers Baker Hughes.

Depuis le début de l'année, le nombre de puits pétroliers en activité a diminué chaque semaine à l'exception d'une seule, rappelaient les experts de Commerzbank. Si cette tendance devait s'inverser, cela pourrait avoir raison de la flambée des prix du pétrole.

(c) AFP

Commenter Le pétrole reprend son souffle au terme d'une nouvelle semaine de forte hausse


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

jeudi 19 octobre 2017 à 16:53

Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égy…

Milan: Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de...

jeudi 19 octobre 2017 à 15:34

Le pétrole, lesté par les stocks américains, ouvre en baisse…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait jeudi à l'ouverture, lesté par la hausse des réserves...

jeudi 19 octobre 2017 à 13:41

Le marché du pétrole se rééquilibre plus vite que prévu (Ope…

Londres: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'est félicité jeudi à Londres du rééquilibrage du marché mondial du pétrole et a...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:47

Le pétrole baisse un peu dans un marché toujours hésitant

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient cantonnés dans la fourchette étroite dans laquelle...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:39

Bagdad critique vivement l'accord entre le Kurdistan et Rosn…

bagdad: Le gouvernement irakien s'en est pris vivement jeudi, sans le nommer, à l'accord signé la veille par le géant semi-public russe...

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite