Menu
RSS
A+ A A-

Au plus haut de 2016, le pétrole tire le meilleur de chiffres mitigés aux USA

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont monté mercredi au plus haut de l'année après des chiffres mitigés sur l'offre américaine, les investisseurs préférant retenir une baisse de la production plutôt qu'une progression des stocks.
Le cours du baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en juin a gagné 1,29 dollar à 45,33 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), terminant pour la seconde séance de suite à un niveau de clôture sans précédent depuis novembre.

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin a monté de 1,44 dollar à 47,18 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), lui aussi au plus haut depuis novembre.

En hausse dès l'ouverture, les cours pétroliers ont brièvement flanché après la publication par le département de l'Energie (DoE) des Etats-Unis de ses chiffres hebdomadaires sur l'état de l'offre américaine.

Les stocks de brut ont monté, ce qui a poussé quelques investisseurs à passer à la vente, a remarqué Gene McGillian, de Tradition Energy.

Néanmoins, les marchés pétroliers ont vite semblé se faire à cette progression, alors même qu'elle porte les réserves américaines au plus haut depuis 1929, et sont repartis en hausse pour le reste de la séance.

On dirait que le marché s'est concentré sur une nouvelle baisse hebdomadaire de la production américaine, a expliqué M. McGillian, évoquant aussi la solidité de la demande d'essence.

Dans le contexte général de surabondance mondiale, beaucoup d'investisseurs considèrent comme une lueur d'espoir le déclin persistant de la production américaine, récemment passée sous les neuf millions de barils par jour (bj).

- "Boule de neige"

Les cours semblent d'ailleurs obéir depuis le début du mois à un mouvement général d'optimisme, qui laisse perplexes certains observateurs, puisqu'ils ont enregistré trois semaines consécutives de hausse malgré l'échec à la mi-avril de négociations entre pays producteurs, en l'absence des Etats-Unis mais avec la participation de la plupart des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

"On continue à avancer dans l'idée que la production va poursuivre son déclin en Amérique du Nord et que la demande va augmenter à travers le monde", a résumé M. McGillian.

Par ailleurs, en dehors de la situation physique du marché pétrolier, "l'affaiblissement du dollar donne du soutien aux cours", a-t-il remarqué.

En repli depuis le début de la semaine, le billet vert restait morose mercredi après une décision de la Réserve fédérale (Fed), qui a sans surprise maintenu ses taux en l'état, et les cours du pétrole, libellés en monnaie américaine et donc plus intéressants, continuent en retour à en profiter.

C'est comme une boule de neige qui devient de plus en plus grosse: on profite d'une dynamique qui est liée à des raisons techniques avant toute autre chose, a relativisé Matt Smith, de ClipperData.

Il précisait que certains investisseurs étaient tout simplement poussés à l'achat par le passage de seuils jugés symboliques, que les cours pétroliers franchissent peu à peu après avoir chuté en début d'année au plus bas depuis 2003.

Cette disposition très spéculative contribue à l'apparent optimisme du marché pétrolier, qui "a été prompt à ignorer les mauvaises nouvelles dernièrement", comme l'a conclu Fawad Razaqzada, de City Index.

(c) AFP

Commenter Au plus haut de 2016, le pétrole tire le meilleur de chiffres mitigés aux USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite