Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole parvient à se maintenir dans le vert malgré des chiffres décevants sur les stocks US

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole s'affichaient en légère hausse mercredi en fin d'échanges européens, ralentissant la cadence et reprenant leur souffle après une nouvelle hausse des stocks américains de brut et de ceux d'essence, qui a déçu les attentes du marché.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 46,12 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 38 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance gagnait 23 cents à 44,27 dollars.

Les cours du Brent et du WTI, qui étaient en forte progression depuis le début de la séance, profitant d'un dollar affaibli ainsi que des estimations optimistes de l'American Petroleum Institute (API) concernant le niveau des stocks américains de brut, ont vu leurs espoirs douchés après la publication des données officielles du département américain de l'Énergie (DoE).

Les prix du pétrole ont annulé leurs gains du début de séance, passant dans le rouge après que l'Energy Information Administration (EIA, une antenne du DoE) a fait état d'une hausse plus forte qu'attendu de 2 millions de barils des stocks de pétrole brut (aux États-Unis), relevait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

Après ce soudain accès de faiblesse, les cours se sont toutefois rapidement repris, s'affichant en hausse, quoique bien plus modeste que précédemment.

Avant la publication du rapport du DoE, le Brent comme le WTI étaient en effet parvenus à atteindre de nouveaux sommets pour l'année 2016, grimpant respectivement jusqu'à 47,05 et 45,18 dollars le baril, au plus haut depuis début novembre 2015.

Lors de la semaine achevée le 22 avril, les réserves commerciales de brut ont augmenté de deux millions de barils pour atteindre 540,6 millions de barils, alors que les experts interrogés par l'agence Bloomberg tablaient sur une progression de 1,75 million de barils.

Néanmoins, cette avancée est une déception par rapport aux estimations privées de la fédération professionnelle API, qui avait annoncé la veille au soir une baisse de 1,1 million de barils.

Les stocks d'essence ont eux aussi augmenté, de 1,6 million de barils, alors que les experts de Bloomberg comme l'API prévoyaient un déclin, respectivement d'un million et de 400.000 barils.

Les réserves de produits distillés (gazole, fioul de chauffage, kérosène, etc.) ont en revanche baissé de 1,7 million de barils. Les analystes de Bloomberg ne misaient que sur un recul de 750.000 barils et l'API annonçait une baisse d'un million de barils.

Ce rapport s'est de toute façon avéré très mauvais par rapport aux attentes après que l'API avait fait naître l'espoir de voir une baisse de 1,1 million de barils, notait Fawad Razaqzada, analyste chez City Index.

En outre, l'analyste rappelait que les réserves du terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, centre-sud), avaient pour leur part bondi de 1,7 million de barils.

Mais le marché pétrolier a été prompt à ignorer les mauvaises nouvelles dernièrement et une réaction similaire cette fois-ci ne me surprendrait pas, commentait M. Razaqzada.

(c) AFP

Commenter Le pétrole parvient à se maintenir dans le vert malgré des chiffres décevants sur les stocks US


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite