Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole grimpe, encouragé par des chiffres américains

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont encore fini en nette hausse mercredi, après des statistiques américaines de bon augure, confirmant la tendance du marché à saluer les bonnes nouvelles plus fortement qu'il n'exprime ses déceptions.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en mai, dont c'était le dernier jour de cotation, a gagné 1,55 dollar à 42,63 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), soit le niveau le plus élevé du contrat de référence depuis novembre.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin a gagné 1,77 dollar à 45,80 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), également au plus haut depuis novembre.

"Le marché semble regarder vers l'avenir, sur la base du déclin de la production américaine (de brut) et l'idée qu'on va continuer à voir la demande mondiale augmenter, vu l'apaisement des craintes de ralentissement économique en Chine et en Europe, et que le marché va se rééquilibrer", a expliqué Gene McGillian, chez Tradition Energy.

En baisse à l'ouverture, après l'annonce que le Koweit allait retrouver son niveau de production habituel d'ici à la fin de la semaine après l'arrêt d'un mouvement de grève du secteur pétrolier lancé dimanche, le marché s'est redressé après les chiffres hebdomadaires sur les stocks pétroliers aux Etats-Unis.

Le ministère de l'Energie a annoncé que les réserves commerciales de brut avaient augmenté de 2,1 millions de barils lors de la semaine achevée le 15 avril, soit moins que ne l'avaient laissé attendre les experts interrogés par l'agence Bloomberg (+3 millions de barils) et la fédération professionnelle American Petroleum Institute (API) (+3,1 millions de barils).

Les stocks d'essence ont parallèlement déçu avec une baisse minime de 100.000 barils, mais ceux de produits distillés, dont le fioul de chauffage, ont heureusement surpris avec une chute de 3,6 millions de baril.

Surtout, la production américaine de brut a encore reculé, et M. McGillin a souligné qu'elle était au plus bas depuis 18 mois, à 8,953 millions de barils par jour.

"Dans l'ensemble, ce n'est pas un rapport très bon mais il suffit pour décourager" les investisseurs les plus baissiers sur les cours, a commenté Fawad Razaqzada, analyste chez City Index.

Pour autant M. McGillian s'est dit "un peu perplexe devant la force de la remontée" des cours, prise selon lui dans un effet d'entraînement. En se focalisant sur le rééquilibrage du marché annoncé pour dans plusieurs mois, "le marché ignore le tableau fondamental actuel, qui continue à montrer des excédents massifs", a-t-il dit.

Le marché a notamment largement surmonté sa déception après l'échec de la réunion organisée dimanche à Doha entre plusieurs grands pays producteurs. Les investisseurs espéraient un gel de la production, alors que l'offre excédentaire plombe les prix depuis près de deux ans.

Les divergences entre l'Iran, qui avait annoncé au dernier moment son absence à la réunion, et l'Arabie saoudite ont empêché les tractations d'aboutir, mais mercredi après midi M. McGillian s'est fait l'écho de rumeurs selon lesquelles l'Irak aurait demandé une nouvelle réunion.


(c) AFP

Commenter Le pétrole grimpe, encouragé par des chiffres américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite