Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole fait une pause et ouvre en baisse à New York

prix du petrole New YorkNew York: Après une flambée qui les ont conduits au plus haut de l'année, les cours de pétrole ont ouvert en légère baisse mercredi à New York, dans un marché repris par la prudence à quatre jours d'une réunion cruciale entre pays producteurs.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en mai perdait 39 cents à 41,78 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir terminé la veille à un niveau sans précédent depuis novembre.

Désormais, "on fait face à un mélange de prises de bénéfices" et "de nervosité sur ce qui pourrait se produire à l'issue de la réunion" de dimanche, a résumé John Kilduff, d'Again Capital.

Une quinzaine de pays producteurs vont se rencontrer à Doha, au Qatar, pour discuter de la façon de limiter l'actuelle surabondance d'or noir, et les spéculations ont été relancées mardi par l'annonce que l'Arabie saoudite et la Russie, les deux plus gros participants à ce sommet en matière de production, avaient déjà trouvé un consensus pour geler leur production.

Après un mouvement initial d'enthousiasme, "on se demande à quel point ce gel est réaliste et ce sur quoi il peut déboucher ou non", comme l'a rapporté M. Kilduff, d'autant que cet accord ne fait que confirmer un pacte déjà conclu en février entre Ryad et Moscou.

Plusieurs éléments contribuent mercredi à participer à ce regain de prudence, dont des propos saoudiens excluant une nouvelle fois d'aller jusqu'à une baisse de la production, et, surtout, l'annonce que l'Iran, grand rival régional de l'Arabie et membre comme elle de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), ne participerait pas à la réunion.

"Puisque l'Iran", qui fait son retour sur le marché mondial à la suite de la levée de sanctions, "n'y participera pas et qu'il est hors de question que d'autres pays réduisent volontairement leur production, la production de l'OPEP continuera de toute façon à monter après Doha", ont prévenu dans une note les experts de Commerzbank.

Dans un rapport mensuel, l'OPEP a d'ailleurs souligné à quel point la surabondance mondiale persistait, en mettant surtout l'accent sur les "incertitudes" qui pèsent sur la demande.

Dans ce contexte, les chiffres hebdomadaires sur l'état de l'offre aux Etats-Unis, absents de la réunion de dimanche, ne suscitent pas autant que d'habitude l'attention des investisseurs, au lendemain d'estimations peu engageantes de la fédération American Petroleum Institute (API), qui table sur une hausse de plus de six millions de barils des stocks de brut, en attendant les chiffres officiels du département de l'Energie (DoE) à 14H30 GMT.

De leur côté, les analystes interrogés par l'agence Bloomberg s'attendent, selon une prévision médiane, à ce que les stocks de brut aient monté d'un million de barils, tandis qu'ils anticipent une baisse de 1,5 million de barils de ceux d'essence et une hausse de 200.000 barils de ceux de produits distillés (dont le diesel et le fioul de chauffage).

(c) AFP

Commenter Le pétrole fait une pause et ouvre en baisse à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

jeudi 21 septembre 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en baisse à New York, freiné par la hausse …

New York: Le baril de pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, freiné par la hausse du dollar dans le sillage de...

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite