Menu
RSS
A+ A A-

Libye: fermeture de quatre champs pétroliers par crainte d'attaques de l'EI

prix du petrole benghazi (libye)Benghazi (libye): Les employés de quatre champs pétroliers en Libye ont été évacués et ceux d'un cinquième sont en grève par crainte d'éventuelles attaques du groupe jihadiste Etat islamique (EI), ont indiqué lundi une source militaire et un média.
Quatre champs pétroliers ont été évacués il y a deux jours dans le bassin pétrolier de Merada, a affirmé un responsable militaire de cette région qui se trouve à quelque 800 km au sud-est de Tripoli.

Selon l'agence libyenne Lana, il s'agit des champs pétroliers d'Al-Baïda, Tibesti, Al-Samah et Al-Waha.

Le responsable militaire proche des autorités basées dans l'Est du pays a affirmé que ces évacuations avaient eu lieu au vu de la dégradation de l'état de la sécurité et de la faible production quotidienne.

Le 2 avril, des jihadistes de l'EI ont mené une attaque sur les champs pétroliers d'Al-Baïda et Tibesti faisant au moins trois morts, selon une source militaire.

Merada se trouve à 350 km de la ville côtière de Syrte contrôlée par l'EI qui cherche à étendre sa mainmise, notamment sur les champs et puits pétroliers de Ras Lanouf et al-Sedra que les jihadistes ont attaqué début janvier avant d'être repoussés.

Dans une démarche similaire, les employés du champ pétrolier de Zaltane à 55 km au sud-est de Merada, ont annoncé une grève générale en raison de la dégradation de la situation à l'intérieur du champ et de crainte d'éventuelles attaques que pourrait lancer l'Etat islamique, selon Lana.

Au vu de la multiplication des véhicules arborant le drapeau de Daech dans la région (...) les employés ont décidé de suspendre le travail et de rentrer chez eux jusqu'à ce que la sécurité soit assurée, a rapporté l'agence au nom des grévistes qui utilisent l'acronyme arabe de l'EI.

La Libye dispose des réserves pétrolières les plus importantes d'Afrique, estimées à 48 milliards de barils. Sa production était estimée à 1,6 million b/j en 2011 mais a chuté d'un tiers depuis en raison de l'anarchie dans le pays.

(c) AFP

Commenter Libye: fermeture de quatre champs pétroliers par crainte d'attaques de l'EI


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite