Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole en très forte hausse, regagné par l'espoir à dix jours de la réunion de Doha

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole rebondissaient nettement vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché bien décidé à finir la semaine sur une note positive à dix jours de la réunion entre grands producteurs à Doha.
Vers 16H35 GMT (18H35 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 41,88 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 2,45 dollars par rapport à la clôture de jeudi.

Le cours du Brent a même atteint vers 15H30 GMT 42,01 dollars, un maximum depuis plus de deux semaines.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en mai gagnait 2,44 dollars à 39,70 dollars.

Les cours du Brent et du WTI, qui avaient bondi de plus de 5% mercredi dans le sillage d'une forte chute des stocks américains de brut, ont subi une nette correction jeudi sur fond de prises de bénéfices, avant de reprendre de plus belle leur marche en avant vendredi alors que les espoirs entourant la réunion du 17 avril au Qatar semblaient refaire surface.

Un déclin surprise des stocks américains hebdomadaires de brut a entraîné (un mouvement d'achats) sur le pétrole, qui semblait (ensuite) menacé par une nouvelle baisse alors que les attentes diminuaient concernant tout résultat significatif à attendre de la réunion entre producteurs à Doha, résumait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

Selon l'analyste, le manque d'entrain des investisseurs à vendre en amont de la réunion de la semaine prochaine, au cas où l'Arabie saoudite et la Russie parviendraient à sortir de leur chapeau un gel de la production, explique la forte progression des cours.

Malgré le scepticisme exprimé par de nombreux analystes et investisseurs sur l'issue à attendre de cette rencontre, les préparatifs de la réunion entre pays producteurs membres ou non de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) prévue le 17 avril à Doha, deux mois après que l'Arabie Saoudite et la Russie ont commencé à défendre l'idée d'un gel de production, continuaient donc à donner de l'élan au marché.

L'anticipation de la réunion de Doha pourrait aussi dominer la semaine à venir. Notre point de vue est depuis longtemps qu'un certain type d'accord sera conclu, même sans la pleine participation de l'Iran, mais aussi que cela ne changera pas grand-chose, estimaient de leur côté les analystes de Capital Economics.

Au mieux, (cet accord) gèlera la production de la plupart des pays de l'OPEP et de la Russie à ses niveaux records actuels, ce qui pourrait aider à plafonner les prix. Cependant, une poursuite de la reprise des prix exigera des preuves supplémentaires de réductions de l'offre hors-OPEP et d'une demande en hausse afin de rééquilibrer le marché, poursuivaient-ils.

C'est pourquoi les experts de Capital Economics s'attendaient à voir les prix du pétrole repartir à la baisse sur le reste du mois d'avril.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en très forte hausse, regagné par l'espoir à dix jours de la réunion de Doha


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite