Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole rectifie le tir à la baisse après son envolée de mercredi

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole replongeaient dans le rouge jeudi en fin d'échanges européens, le marché digérant à tête reposée les détails du dernier rapport sur les stocks américains de brut publié mercredi, après avoir fait preuve d'un enthousiasme sans doute excessif.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 38,99 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en repli de 85 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en mai perdait 77 cents à 36,98 dollars.

Les cours du Brent et du WTI, après avoir un temps hésité sur la marche à suivre, ont annulé la quasi-totalité des gains qu'ils avaient engrangés la veille dans le sillage d'une baisse surprise des réserves américaines de brut la semaine dernière.

Les réserves commerciales de brut ont décliné de 4,9 millions de barils la semaine dernière pour atteindre 529,9 millions de barils aux États-Unis, alors que les experts interrogés par l'agence Bloomberg tablaient sur une progression de 2,85 millions de barils et que les estimations de l'association professionnelle American Petroleum Institute (API) avaient elles fait état mardi d'un reflux moindre de 4,3 millions de barils.

Un dollar faible et la chute des stocks américains a permis aux prix du pétrole de rebondir mercredi mais des prises de bénéfices et un déplacement de l'attention (des investisseurs) vers la réunion à Doha ce mois-ci ont provoqué un revirement, commentait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

En outre, passé l'enthousiasme initial provoqué par le déclin des réserves de brut, David Hufton, analyste chez PVM, estimait que les autres données moins encourageantes du rapport, en particulier la hausse des stocks au terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, centre-sud), et surtout celle des réserves d'essence et de produits distillés, risquaient de peser sur les prix dans les jours à venir.

Le marché est très volatil, continuant d'évoluer dans une borne étroite et cela ne devrait pas changer d'ici à la réunion de Doha du 17 avril, commentait de son côté Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque.

L'évolution des attentes sur l'issue de la réunion entre grands pays producteurs de brut prévue le 17 avril au Qatar, membres ou non de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), reste en effet un des principaux moteurs du marché, qui espère voir à cette occasion émerger un accord pour limiter la surabondance mondiale d'offre.

Les rumeurs concernant un gel global de la production ou les signes avant-coureurs d'une diminution de l'excès d'offre sont immédiatement répercutés dans les prix mais de manière disproportionnée. De fait, une correction suit systématiquement, poursuivait M. Dembik.

Aussi, selon l'analyste, la tendance à court et moyen terme restait négative pour les prix du pétrole, dont les récentes pertes sont la preuve manifeste que le marché ne croit pas réellement à la possibilité d'un accord dans dix jours, voulait croire M. Dembik.

(c) AFP

Commenter Le pétrole rectifie le tir à la baisse après son envolée de mercredi


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite