Menu
RSS
A+ A A-

Chine: Sinopec voit son bénéfice net s'effondrer de 30% en 2015

prix du petrole shanghaiShanghai: Le géant chinois du pétrole Sinopec a vu son bénéfice net s'effondrer de 30% l'an dernier, pénalisé par la débâcle des cours du brut, qui a également plombé les autres grands groupes énergétiques et drastiquement écorné les marges du secteur.
Sur l'exercice 2015, Sinopec --un groupe étatique-- a engrangé un profit net de 32,4 milliards de yuans (5 milliards de dollars), selon un communiqué de l'entreprise: meilleur qu'attendu par le marché mais très en-deçà du bénéfice de 46,5 milliards de yuans enregistré en 2014.

La reprise de l'économie mondiale est restée sans éclat (...) Les prix internationaux du pétrole se sont trouvés sous forte pression, en fluctuant vers de nouveaux abîmes, a commenté Sinopec.

Son chiffre d'affaires a quant à lui chuté de 28,9%, à 1,98 milliard de yuans, tandis que sa production de pétrole brut reculait de 3,1% à 349,5 millions de barils.

Mais si on prend en compte toute sa production d'hydrocarbures, avec une production de 472 millions de barils-équivalent-pétrole (bep) en 2015, Sinopec se voit relégué au troisième rang des groupes énergétiques chinois, alors qu'il occupait jusqu'alors la 2e place derrière le géant CNPC, selon des chiffres rapportés par Bloomberg.

Le groupe CNOOC, spécialisé dans l'exploitation offshore, l'a désormais dépassé, avec une production s'élevant l'an dernier à environ 496 millions de barils-équivalent-pétrole, en hausse de 15% par rapport à 2014. PetroChina, entité cotée de CNPC, reste loin devant, avec 1,49 milliard de barils.

Le portefeuille de champs exploités et explorés par Sinopec est le plus +mature+ parmi les trois grands groupes pétroliers, tandis qu'à l'inverse, CNOOC a de prometteuses perspectives à l'étranger sur des gisements à larges réserves, souligne Neil Beveridge, expert du cabinet Sanford Bernstein, cité par Bloomberg.

Comme les autres firmes énergétiques, Sinopec a été sévèrement pénalisé par le plongeon des cours de l'or noir, qui ont dégringolé jusqu'à approcher en février leurs plus bas niveaux depuis 13 ans.

Ces derniers jours, PetroChina et CNOOC --des firmes également sous contrôle étatique-- avaient tous deux fait état d'un recul de plus de 66% de leurs bénéfices nets respectifs en 2015.

Mais à en croire des analystes chinois, Sinopec s'en est cependant mieux sorti que PetroChina et CNOOC, grâce à ses solides activités de raffinage.

Contrairement à leurs concurrents américains et européens, les grands pétroliers chinois, même sous pression, semblent pour l'instant préférer les cessions de certains actifs --PetroChina se sépare ainsi de participations dans des gazoducs-- plutôt que d'engager de massifs plans de licenciements.

Leur stratégie reste de fait étroitement contrôlée par Pékin, par ailleurs très soucieux d'éviter des troubles sociaux en dépit de vastes restructurations promises dans l'industrie lourde.

(c) AFP

Commenter Chine: Sinopec voit son bénéfice net s'effondrer de 30% en 2015


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite