Menu
RSS
A+ A A-

En baisse, le pétrole temporise à l'issue d'une bonne semaine

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont baissé vendredi à New York, quelques prises de bénéfices amputant un peu une nouvelle hausse hebdomadaire, la cinquième d'affilée, dans un contexte d'optimisme sur un accord entre pays producteurs pour réduire la surabondance mondiale.
Le cours du baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en avril, qui avait pris plus de deux dollars la veille, a cédé 76 cents à 39,44 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et restant proche de son plus haut niveau de clôture de l'année, atteint la veille à 40,20 dollars.

Par rapport à la clôture de vendredi dernier, les cours du pétrole ont pris environ un dollar et poursuivi ainsi sur la lancée d'un très fort rebond engagé à la mi-février, après avoir chuté au plus bas depuis 2003 face à l'excès d'offre à travers le monde.

C'était encore une bonne semaine, la cinquième de suite en hausse, a remarqué Matt Smith, de ClipperData. A l'approche du week-end, je pense que certains investisseurs prennent leurs bénéfices.

Les cours ont d'ailleurs hésité après une ouverture dans le vert, comme régnait encore chez les investisseurs un sentiment de confiance prégnant depuis le milieu de semaine.

Dans l'ensemble, le marché continue à avancer dans l'idée que l'on pourrait assister à un gel de la production, a mis en avant Gene McGillian de Tradition Energy.

Après un coup de mou en début de semaine, les cours ont obtenu un nouvel élan mercredi après l'annonce d'une réunion à la mi-avril entre une quinzaine de producteurs, membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) ou non comme la Russie, afin de discuter de la mise en oeuvre d'un accord de gel de l'offre.

De plus, on a été soutenu le reste de la semaine par un affaiblissement du dollar, a rappelé M. Smith. Mais on voit le dollar reprendre de la vigueur aujourd'hui, donc je pense que ça contribue à une baisse de fin de semaine.

Tombé cette semaine au plus bas depuis plus d'un mois face à l'euro, le dollar se remettait un peu vendredi, mais reste affaibli par la prudence manifestée en milieu de semaine par la Réserve fédérale (Fed), la banque centrale des Etats-Unis, ce qui profite mécaniquement aux cours du pétrole, libellés en monnaie américaine.

Enfin, parmi les facteurs a priori défavorables vendredi, les investisseurs ont pris connaissance d'une hausse hebdomadaire, certes très minime avec une unité de plus, du nombre de puits en activité aux Etats-Unis, jugé par certains observateurs comme un indicateur avancé du niveau de la production.

Je me garderais d'y voir un rapport trop marqué avec la baisse des prix, a relativisé M. Smith, ce rebond marginal intervenant après deux mois et demi de baisse ininterrompue.

(c) AFP

Commenter En baisse, le pétrole temporise à l'issue d'une bonne semaine


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 16 octobre 2017 à 21:03

Le pétrole porté par les tensions en Irak

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi après la prise de contrôle par les forces irakiennes du siège du...

lundi 16 octobre 2017 à 19:36

Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliard…

Genève: Le consortium contrôlé par Glencore et le fonds souverain du Qatar ont annoncé lundi avoir conclu un accord pour céder pour...

lundi 16 octobre 2017 à 18:31

Le pétrole monte, la production perturbée en Irak par les te…

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens alors que la production des deux principaux champs pétroliers de Kirkouk...

lundi 16 octobre 2017 à 18:07

France: les prix des carburants ont baissé la semaine derniè…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont légèrement reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 16 octobre 2017 à 15:48

Le pétrole, porté par les tensions en Irak, ouvre en hausse …

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, porté par un regain de tensions...

lundi 16 octobre 2017 à 15:43

Kurdes: le pompage des deux principaux champs pétroliers de …

Bagdad: Le pompage dans les deux principaux champs pétroliers de Kirkouk, province où les troupes gouvernementales irakiennes ont lancé une opération aux...

lundi 16 octobre 2017 à 13:02

Ryad étudie plusieurs options pour l'introduction d'Aramco e…

Ryad: L'Arabie saoudite continue d'examiner plusieurs options pour l'introduction en Bourse d'Aramco, a déclaré samedi un porte-parole du géant pétrolier saoudien.

lundi 16 octobre 2017 à 12:51

Ordonnances: la CGT pétrole menace de grève à compter du 23 …

Paris: La CGT pétrole exige lundi "l'ouverture d'une négociation immédiate" avec le ministère du Travail, le patronat et les syndicats de la...

lundi 16 octobre 2017 à 12:36

Le pétrole monte, la tension croît au Kurdistan irakien

Londres: Les prix du pétrole étaient soutenus lundi en cours d'échanges européens par les craintes que les tensions en Irak entre le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite