Menu
RSS
A+ A A-

En baisse, le pétrole temporise à l'issue d'une bonne semaine

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont baissé vendredi à New York, quelques prises de bénéfices amputant un peu une nouvelle hausse hebdomadaire, la cinquième d'affilée, dans un contexte d'optimisme sur un accord entre pays producteurs pour réduire la surabondance mondiale.
Le cours du baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en avril, qui avait pris plus de deux dollars la veille, a cédé 76 cents à 39,44 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et restant proche de son plus haut niveau de clôture de l'année, atteint la veille à 40,20 dollars.

Par rapport à la clôture de vendredi dernier, les cours du pétrole ont pris environ un dollar et poursuivi ainsi sur la lancée d'un très fort rebond engagé à la mi-février, après avoir chuté au plus bas depuis 2003 face à l'excès d'offre à travers le monde.

C'était encore une bonne semaine, la cinquième de suite en hausse, a remarqué Matt Smith, de ClipperData. A l'approche du week-end, je pense que certains investisseurs prennent leurs bénéfices.

Les cours ont d'ailleurs hésité après une ouverture dans le vert, comme régnait encore chez les investisseurs un sentiment de confiance prégnant depuis le milieu de semaine.

Dans l'ensemble, le marché continue à avancer dans l'idée que l'on pourrait assister à un gel de la production, a mis en avant Gene McGillian de Tradition Energy.

Après un coup de mou en début de semaine, les cours ont obtenu un nouvel élan mercredi après l'annonce d'une réunion à la mi-avril entre une quinzaine de producteurs, membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) ou non comme la Russie, afin de discuter de la mise en oeuvre d'un accord de gel de l'offre.

De plus, on a été soutenu le reste de la semaine par un affaiblissement du dollar, a rappelé M. Smith. Mais on voit le dollar reprendre de la vigueur aujourd'hui, donc je pense que ça contribue à une baisse de fin de semaine.

Tombé cette semaine au plus bas depuis plus d'un mois face à l'euro, le dollar se remettait un peu vendredi, mais reste affaibli par la prudence manifestée en milieu de semaine par la Réserve fédérale (Fed), la banque centrale des Etats-Unis, ce qui profite mécaniquement aux cours du pétrole, libellés en monnaie américaine.

Enfin, parmi les facteurs a priori défavorables vendredi, les investisseurs ont pris connaissance d'une hausse hebdomadaire, certes très minime avec une unité de plus, du nombre de puits en activité aux Etats-Unis, jugé par certains observateurs comme un indicateur avancé du niveau de la production.

Je me garderais d'y voir un rapport trop marqué avec la baisse des prix, a relativisé M. Smith, ce rebond marginal intervenant après deux mois et demi de baisse ininterrompue.

(c) AFP

Commenter En baisse, le pétrole temporise à l'issue d'une bonne semaine


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 17 décembre 2017 à 03:19

Pétrole: le vénézuelien PDVSA et le russe Rosneft signent un…

Caracas: Le groupe pétrolier d'état vénézuelien PDVSA a annoncé samedi avoir signé avec la firme russe Rosneft une série d'accords dans les...

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite