Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole finit en baisse, la méfiance régnant sur les perspectives d'offre

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont baissé mardi dans un marché repris par la prudence sur le niveau excessif de l'offre mondiale, après des signes peu concluants de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et avant des chiffres hebdomadaires aux Etats-Unis.
Déjà en baisse de plus d'un dollar la veille, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en avril a perdu 84 cents à 36,34 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"On fait toujours face à des problèmes liés à l'offre", a résumé Carl Larry, de Frost & Sullivan, se gardant toutefois de voir dans ce mauvais début de semaine un début de rechute durable à l'issue d'un mois de hausse.

Tombés au plus bas depuis 2003 en début d'année face à la surabondance mondiale d'or noir, les cours ont nettement rebondi, notamment grâce à un accord de gel de la production entre l'Arabie saoudite, membre dominante de l'OPEP, et la Russie, gros producteur extérieur au cartel, mais les investisseurs semblent désormais à la croisée des chemins.

Mardi, sans nouvel élément pour leur donner une direction, ils ont continué à digérer des propos datant de la veille, jugés peu encourageants sur la bonne volonté des membres de l'OPEP, tout en se préparant aux chiffres hebdomadaires du département de l'Energie (DoE) des Etats-Unis sur l'offre américaine.

Sur le premier plan, "on se rend de plus en plus compte que le +gel+ de l'offre entre membres de l'OPEP et gros producteurs extérieurs, c'est moins une avancée constructive qu'un statu quo", a résumé Tim Evans de Citi.

Tandis que l'Iran, qui appartient à l'OPEP et fait son retour sur le marché mondial à la suite de la levée de sanctions internationales, a prévenu qu'il ne participerait pas à un tel gel, la Russie a exclu qu'une réunion entre gros producteurs ait lieu ce mois-ci.

Du côté de l'offre américaine, les investisseurs s'apprêtent à digérer mardi après la clôture les estimations professionnelles de la fédération American Petroleum Institute (API), toujours publiées la veille des chiffres officiels du ministère de l'Energie (DoE).

Dans les deux cas, "on devrait prendre connaissance d'une hausse des réserves américaines de brut, et cette perspective met le marché sous pression à court terme", a rapporté M. Larry.

(c) AFP


Commenter Le pétrole finit en baisse, la méfiance régnant sur les perspectives d'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite