Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole finit en baisse, la méfiance régnant sur les perspectives d'offre

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont baissé mardi dans un marché repris par la prudence sur le niveau excessif de l'offre mondiale, après des signes peu concluants de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et avant des chiffres hebdomadaires aux Etats-Unis.
Déjà en baisse de plus d'un dollar la veille, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en avril a perdu 84 cents à 36,34 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"On fait toujours face à des problèmes liés à l'offre", a résumé Carl Larry, de Frost & Sullivan, se gardant toutefois de voir dans ce mauvais début de semaine un début de rechute durable à l'issue d'un mois de hausse.

Tombés au plus bas depuis 2003 en début d'année face à la surabondance mondiale d'or noir, les cours ont nettement rebondi, notamment grâce à un accord de gel de la production entre l'Arabie saoudite, membre dominante de l'OPEP, et la Russie, gros producteur extérieur au cartel, mais les investisseurs semblent désormais à la croisée des chemins.

Mardi, sans nouvel élément pour leur donner une direction, ils ont continué à digérer des propos datant de la veille, jugés peu encourageants sur la bonne volonté des membres de l'OPEP, tout en se préparant aux chiffres hebdomadaires du département de l'Energie (DoE) des Etats-Unis sur l'offre américaine.

Sur le premier plan, "on se rend de plus en plus compte que le +gel+ de l'offre entre membres de l'OPEP et gros producteurs extérieurs, c'est moins une avancée constructive qu'un statu quo", a résumé Tim Evans de Citi.

Tandis que l'Iran, qui appartient à l'OPEP et fait son retour sur le marché mondial à la suite de la levée de sanctions internationales, a prévenu qu'il ne participerait pas à un tel gel, la Russie a exclu qu'une réunion entre gros producteurs ait lieu ce mois-ci.

Du côté de l'offre américaine, les investisseurs s'apprêtent à digérer mardi après la clôture les estimations professionnelles de la fédération American Petroleum Institute (API), toujours publiées la veille des chiffres officiels du ministère de l'Energie (DoE).

Dans les deux cas, "on devrait prendre connaissance d'une hausse des réserves américaines de brut, et cette perspective met le marché sous pression à court terme", a rapporté M. Larry.

(c) AFP


Commenter Le pétrole finit en baisse, la méfiance régnant sur les perspectives d'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite