Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York, repris par la défiance

prix du petrole New YorkNew York: Le pétrole a ouvert en nette baisse mardi à New York, poursuivant un mauvais début de semaine comme les investisseurs retrouvent leurs doutes sur la possibilité d'une résorption de la surabondance générale, notamment dans l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).
Vers 13H05 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en avril cédait 68 cents à 36,50 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir perdu plus d'un dollar la veille.

La négativité fait simplement son retour sur le marché (pétrolier), a résumé John Kilduff, d'Again Capital.

Depuis début février, les cours de l'or noir, auparavant tombés au plus bas depuis 2003, ont enchaîné les semaines de hausse après l'annonce d'un accord de gel de la production entre l'Arabie saoudite, membre dominant de l'OPEP, et la Russie, gros producteur extérieur au cartel, mais les investisseurs semblent maintenant craindre que cela ne débouche pas sur de grandes avancées pour limiter une offre toujours excessive.

Désormais, on se concentre surtout sur l'Iran, qui, pour des raisons bien compréhensibles, refuse pour le moment de signer tout accord pour plafonner la production, ont souligné les experts de Commerzbank.

Membre de l'OPEP, l'Iran, qui fait son retour sur le marché international à la suite de la levée de sanctions liées au nucléaire, a prévenu lundi qu'il comptait avant toute chose relever sa production d'un million de barils par jour (bj), ce dont la Russie, proche de Téhéran sur la scène internationale, s'est fait l'écho.

Pour les experts de Commerzbank, l'une des grandes incertitudes concerne l'ouverture de l'Arabie saoudite, grand rival régional de Téhéran, au fait d'exempter l'Iran d'un gel de production étendu à l'ensemble de l'OPEP.

Sur un autre plan, l'ensemble des marchés financiers, dont l'exubérance avait profité au pétrole, sont pris par un coup de froid, à la veille d'une décision de la Réserve fédérale (Fed), a noté M. Kilduff.

Il estimait enfin que les craintes géopolitiques, a priori favorables aux cours, se calmaient après l'annonce inattendue du désengagement du gros des troupes russes en Syrie, bien que ce pays ne soit pas un gros producteur de pétrole.

(c) AFP

Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York, repris par la défiance


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 17 octobre 2017 à 13:10

Le conflit entre l'Irak et le Kurdistan pourrait faire monte…

Londres: Alors que le conflit s'intensifie entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak, les marchés surveillaient avec inquiétude la situation...

mardi 17 octobre 2017 à 12:20

Le pétrole grimpe, la fièvre géopolitique reprend les marché…

Londres: Les prix du pétrole montaient à nouveau mardi en cours d'échanges européens, alors que les tensions au Kurdistan irakien et en...

mardi 17 octobre 2017 à 12:18

Bagdad reprend deux grands champs pétroliers aux Kurdes à Ki…

Bay hassan (irak): Les troupes irakiennes ont repris mardi les deux principaux champs pétroliers de la ville de Kirkouk après le retrait...

mardi 17 octobre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient mardi en ordre dispersé en Asie après avoir fortement augmenté lundi du fait des perturbations dans...

lundi 16 octobre 2017 à 21:03

Le pétrole porté par les tensions en Irak

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi après la prise de contrôle par les forces irakiennes du siège du...

lundi 16 octobre 2017 à 19:36

Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliard…

Genève: Le consortium contrôlé par Glencore et le fonds souverain du Qatar ont annoncé lundi avoir conclu un accord pour céder pour...

lundi 16 octobre 2017 à 18:31

Le pétrole monte, la production perturbée en Irak par les te…

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens alors que la production des deux principaux champs pétroliers de Kirkouk...

lundi 16 octobre 2017 à 18:07

France: les prix des carburants ont baissé la semaine derniè…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont légèrement reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 16 octobre 2017 à 15:48

Le pétrole, porté par les tensions en Irak, ouvre en hausse …

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, porté par un regain de tensions...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite