Menu
RSS
A+ A A-

Les cours du pétrole font une pause à l'ouverture à New York

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole cherchaient à se stabiliser à l'ouverture jeudi à New York, les investisseurs semblant hésiter après la poussée des prix la veille au plus haut en plus de trois mois sur des espoirs de rééquilibrage du marché.
Vers 14H10 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en avril gagnait juste 2 cents à 38,31 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après de tout premiers échanges dans le rouge.

La hausse des cours d'une douzaine de dollars en un mois est due à l'espoir de voir les excédents se résorber grâce à un gel de la production évoqué notamment par l'Arabie saoudite et la Russie, les plus gros producteurs mondiaux, face à une demande solide voire en progression.

A cet égard, les chiffres publiés mercredi par le ministère américain de l'Energie ont été très bien accueillis car ils ont révélé une baisse nettement plus forte que prévu des stocks d'essence et de produits distillés.

Actuellement, il semble que les Etats-Unis soient en position de voir une demande plus forte cette année, a noté Carl Larry, chez Frost & Sullivan, y voyant un signe que nous allons avoir une demande record d'ici à l'été ce qui mène à une plus grande valeur du brut.

La réaction initiale instinctive du marché à la publication des statistiques hebdomadaires sur les réserves américaines de pétrole a été une frénésie d'achats qui a duré jusqu'à la clôture (mercredi), relevait de son côté Tamas Varga, analyste chez PVM.

Mais l'actualité de mercredi était moins favorable du côté de l'offre, fournissant au marché un prétexte pour quelques prises de bénéfices.

Selon M. Varga, deux facteurs contribuaient à peser sur les prix: le fait qu'une réunion prévue vendredi entre les exportateurs de pétrole d'Amérique latine ait été suspendue en raison de difficultés d'agenda, et que le ministre de l'Energie du Kazakhstan ait déclaré qu'un Brent, la référence européenne du brut, se situant à un niveau moyen de 40 dollars le baril signifierait une production supplémentaire annuelle de pétrole de 3 millions de tonnes (61.000 barils par jour) pour son pays.

(c) AFP

Commenter Les cours du pétrole font une pause à l'ouverture à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite