Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: le raffinage européen restera sous pression après un répit de 2015

prix du petrole ParisParis: L'industrie du raffinage de pétrole en Europe va rester sous pression, a estimé jeudi Francis Duseux, le président de l'Union française des industries pétrolières, malgré un répit en 2015 avec une augmentation des marges, bienvenue pour les compagnies pétrolières.
Alors que de nouvelles raffineries devraient voir le jour en Inde, en Chine et au Moyen-Orient, dans le contexte d'une demande qui devrait peu augmenter, il y aura environ 6 millions de barils par jour d'excédent de production de produits raffinés dans le monde à horizon 2020, a indiqué M. Duseux lors d'une conférence de presse.

Au total, 25 à 30 raffineries devraient fermer quelque part dans le monde, et selon lui, étant donné la rentabilité des raffineries sur le Vieux Continent, la menace est essentiellement sur l'Europe.

Les raffineries européennes souffrent déjà depuis plusieurs années de la baisse de la demande de produits pétroliers finis sur le continent, notamment l'essence. Et malgré une restructuration qui a vu leur nombre passer de 101 en 2007 à 77 en 2015, elles étaient encore en situation de surcapacités l'an dernier, avec un taux d'utilisation de 85%, toutefois en progrès de 6 points sur un an.

Quatre nouvelles raffineries devraient fermer cette année, indique l'Ufip, dont celle de Total à La Mède dans le sud de la France, qui sera reconvertie dans la production d'agrocarburants.

Dans ce contexte de concurrence mondiale, seules les plus efficaces resteront insiste M. Duseux, qui a de nouveau plaidé pour un assouplissement de la réglementation environnementale européenne qui oblige à investir pour réduire les émissions polluantes des raffineries.

D'autant que l'augmentation de la marge brute de raffinage observée l'an dernier en Europe (46 euros par tonne contre 22 euros en 2014), et qui a permis aux groupes pétroliers de compenser leurs mauvais résultats dans l'exploration/production plombés par la chute du prix du brut, ne se poursuit pas début 2016.

Depuis le début de l'année elle est retombée en moyenne à 27 euros par tonne, quand il faudrait 30 euros pour équilibrer les coûts, selon M. Duseux.

Sur les derniers jours, on est même tombés à 11 ou 12 euros, insiste-t-il. Une chute qu'il explique par la baisse des températures, qui augmente la demande de produits pétroliers, poussant ainsi les raffineurs à produire au maximum et accentuant du même coup les surcapacités déjà chroniques au sein du secteur.

(c) AFP

Commenter Pétrole: le raffinage européen restera sous pression après un répit de 2015


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite