Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole monte un peu, le marché s'accrochant à ses espoirs

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont légèrement monté mardi dans le sillage d'une forte hausse des Bourses mondiales, tandis que les investisseurs gardaient l'espoir d'une réduction concertée de l'offre entre grands producteurs.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en avril a pris 65 cents à 34,40 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir changé plusieurs fois de direction en cours de séance.

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril, dont c'était le premier jours comme contrat de référence, a gagné 24 cents à 36,81 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Le marché continue à être soutenu par l'espoir de voir un resserrement entre l'offre et la demande", a résumé Gene McGillian de Tradition Energy, remarquant que les cours avaient regagné quelque 40% depuis leur chute en début d'année au plus bas depuis 2003.

Le marché, plombé depuis près de deux ans par la surabondance générale, a été relancé en février par un accord sur un gel de l'offre entre l'Arabie saoudite, meneur de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), et Moscou, qui lui est extérieur, même si les marchés espèrent surtout une vraie baisse de la production.

"La Russie a redit aujourd'hui qu'elle comptait entériner l'accord en mars", le président Vladimir Poutine faisant part de l'accord des groupes russes, ce qui a pu soutenir les cours, a rapporté M. McGillian, soulignant néanmoins que le marché restait dominé par les spéculations et risquait d'être erratique à court terme.

Les Émirats arabes unis, allié de Ryad au sein du cartel, ont également soutenu mardi l'idée d'un gel de la production, la jugeant "nécessaire" et estimant que cela entraînerait un rebond des prix.


- Economie mitigée

Je ne sais pas si le rebond actuel des cours se justifie vraiment mais le marché semble se laisser aller à ce relatif optimisme sur l'offre, a jugé avec prudence M. McGillian.

Signe que les espoirs restent limités, Moscou a vite pris soin, parallèlement aux propos de M. Poutine, de prévenir que les groupes russes ne proposaient pas de baisse de la production, estimant une telle action impossible dans les conditions géopolitiques actuelles.

Parmi les autres facteurs de soutien mardi, les Bourses mondiales ont nettement monté, même si cette avancée peut elle-même s'expliquer par la bonne disposition des cours de l'or noir.

"On a pris connaissance d'indicateurs décevants sur l'activité économique", à travers le monde, "et cela laisse espérer de nouvelles mesures de soutien des banques centrales", susceptibles d'aider la demande pétrolière, a plutôt avancé John Kilduff, d'Again Capital.

L'activité industrielle a ralenti en Chine, au Japon et dans la zone euro, et elle a continué à se contracter aux Etats-Unis, bien qu'elles se soient améliorées et que les analystes américains mettent en avant des détails positifs.

L'économie mondiale reste mitigée et on ne voit pas de vrai signe d'une accélération de la croissance, qui pourrait se traduire par un renforcement de la demande de pétrole, a conclu Tim Evans, de Citi.

(c) AFP

Commenter Le pétrole monte un peu, le marché s'accrochant à ses espoirs


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite