Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en hausse à New York dans un relatif optimisme

prix du petrole New YorkNew York: Le pétrole a ouvert en hausse mardi à New York, confirmant son allant de la veille, face à des espoirs de baisse de l'offre aux Etats-Unis et de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole.
Vers 14H05 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en avril gagnait 42 cents à 34,17 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir déjà avancé de près d'un dollar la veille.

"Il y a quelques facteurs de soutien, même si les conditions générales restent mauvaises", en premier lieu la surabondance générale d'or noir, a résumé John Kilduff, d'Again Capital. "Ils ne sont pas nombreux, mais suffisants pour que les cours restent dans le vert."

Le marché se réconfortait notamment avec des "rapports faisant état d'une baisse de la production aux Etats-Unis et dans l'OPEP", ont noté les experts de Commerzbank.

Selon l'Energy Information Administration (EIA, une antenne du département américain de l'Énergie), la production américaine de pétrole brut a baissé de 43.000 barils par jour (b/j) en décembre, tandis qu'un rapport de l'agence Reuters a fait état d'un déclin de 280.000 b/j de celle de l'OPEP en février.

Néanmoins, pour l'OPEP, "c'est l'Irak qui se taille la part du lion de cette réduction" à cause de la fermeture d'un oléoduc, ont relativisé les experts de Commerzbank, n'y voyant qu'une baisse "involontaire" et provisoire.

Membre du cartel, "l'Iran a encore légèrement augmenté sa production à la suite de la levée de sanctions, même si ce n'est pas aussi marqué que prévu", a-t-il ajouté.

L'OPEP a largement contribué à la chute des prix, qui ont perdu deux tiers de leur valeur depuis la mi-2014, en s'abstenant de réduire sa production, même si un accord sur un gel de l'offre entre l'Arabie saoudite, meneur du cartel, et la Russie, qui lui est extérieure, a relancé les espoirs d'actions plus prononcées à l'avenir.

Parmi les autres facteurs de soutien mardi, M. Kilduff estimait que le pétrole avait profité d'une hausse générale, bien que mesurée, des Bourses mondiales, même si cette avancée peut elle-même s'expliquer par la bonne disposition des cours de l'or noir.

"On a pris connaissance d'indicateurs décevants sur l'activité économique", à travers le monde, "et cela laisse espérer de nouvelles mesures de soutien des banques centrales", susceptibles d'aider la demande pétrolière, a-t-il jugé.

(c) AFP

Commenter Le pétrole ouvre en hausse à New York dans un relatif optimisme


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite