Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse dans un marché découragé par les excédents

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse mercredi à New York dans un marché découragé par une probable augmentation des stocks aux Etats-Unis, alors que la perspective d'une réduction des énormes excédents actuels semble s'éloigner.
Vers 14H10 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en avril perdait 1,09 dollar à 30,78 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Les choses sont allées de mal en pis pour le pétrole (depuis que, mardi,) l'Iran a estimé que l'accord de gel de la production proposé par la Russie et l'Arabie saoudite était une +plaisanterie+ puis quand cette dernière a déclaré qu'il n'y aurait pas de réduction de production", commentaient Mike van Dulken et Augustin Eden, analystes chez Accendo Markets.

En outre, les investisseurs attendaient les données hebdomadaires du département américain de l'Énergie (DoE) sur les niveaux des réserves américaines de pétrole.

Selon l'association professionnelle API, les stocks de brut auraient augmenté massivement, à hauteur de 7 millions de barils, mais la prévision médiane des analystes sondés par l'agence Bloomberg faisait état d'une progression de seulement 3,250 millions de barils.

Le DoE avait annoncé la semaine dernière qu'une énième progression des stocks de brut les avait portés à leur plus haut niveau en plus de 85 ans.

Selon Bloomberg, les réserves d'essence auraient en revanche baissé d'1 million de barils et celles de produits distillés (dont le fioul de chauffage et le gazole) de 1,15 million de barils, mais l'API était plus pessimiste en tablant sur une augmentation de 600.000 barils des réserves d'essence et sur un reflux de seulement 300.000 barils des produits distillés.

A ce stade, a estimé Carl Larry, les prix semblent toutefois en voie de stabilisation, et plus tributaires d'informations sur le niveau de la demande que sur celui de l'offre.

"A ce stade, si on reste là où on est, ce qui est important quand on parle d'un gel de production, si les niveaux de (production) de pétrole restent à ce niveau, on ne pourra pas voir les prix monter, mais on ne les verra pas beaucoup baisser (...) tant qu'on gardera une croissance modeste aux Etats-Unis et que les économies du (reste du) monde resteront stables", a dit M. Larry.

(c) AFP

Commenter Le pétrole ouvre en baisse dans un marché découragé par les excédents


Les dernières actualités des prix du pétrole

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite