Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole rebondit sur fond d'espoirs de rééquilibrage

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont nettement rebondi lundi à New York, sur fond d'espoirs d'une réduction de la production américaine et d'un gel de la production de plusieurs autres grands pays producteurs destiné à stabiliser les cours.
Le cours du baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en mars, dont c'était le dernier jour de cotation, a gagné 1,84 dollar à 31,48 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril a gagné 1,68 dollar à 34,69 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Il y a de plus en plus de discussions sur ce que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) va faire, ce qui contribue à la hausse des cours, a déclaré Kyle Cooper, chez IAF Advisors.

Le président nigérian, Muhammadu Buhari, débutait lundi une visite d'une semaine dans le Golfe pour discuter des moyens de stabiliser les prix du pétrole, principale source de revenus de son pays, premier producteur de brut d'Afrique.

M. Buhari se rendait d'abord à Riyad, où il devait s'entretenir avec le roi Salmane et d'autres responsables, alors que la semaine dernière l'Arabie saoudite et la Russie, premiers producteurs de brut au monde, ont annoncé au terme d'une réunion avec le Qatar et le Venezuela, être prêts à geler leur production de pétrole aux niveaux de janvier si les autres grands producteurs font de même. Le Koweït, les Emirats arabes unis et l'Irak ont soutenu cette mesure.

Par ailleurs, plusieurs investisseurs ont tiré une analyste positive d'un rapport de l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

L'AIE, agence spécialisée des pays de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), a indiqué lundi que la production de pétrole de schiste, qui a placé les Etats-Unis au rang des poids lourds du secteur, devrait décliner quotidiennement de 600.000 barils cette année puis de 200.000 barils par jour en 2017.

Cela confirme ce que nous avons vu avec le nombre de puits en activité et cela redonne vie au marché, a déclaré Phil Flynn, chez Price Futures Group.

Vendredi, le groupe de services pétroliers Baker Hughes avait annoncé qu'il y avait 26 puits en activité de moins que la semaine précédente, ce qui ramènerait leur nombre total au niveau de décembre 2009 et pourrait être de bon augure quant à une baisse de la production permettant de commencer à rééquilibrer le marché.

Toutefois Tim Evans, chez Citi, restait prudent: même si les investisseurs sont acheteurs après ces informations, nous notons que cela fait plus de 12 mois que circule l'idée qu'une baisse du nombre de puits va déboucher sur une baisse de la production, notait-il.

Nous restons plus inquiets de la persistance des surplus existants et du niveau record de réserves que de la possibilité de ce qui pourrait être juste un déficit (d'offre) provisoire dans 18 mois, ajoutait M. Evans.

En effet, selon l'AIE, "ce n'est qu'en 2017 que nous observerons enfin un alignement de l'offre et de la demande, mais les stocks énormes accumulés freineront le rythme du redressement des prix".

"Je ne vois rien de très porteur pour les prix là-dedans, on va en fait souffrir d'excédents plus longtemps qu'on ne le pensait", a commenté Kyle Cooper.

(c) AFP

Commenter Le pétrole rebondit sur fond d'espoirs de rééquilibrage


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 20 septembre 2017 à 07:36

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi en Asie, sur l'espoir que les réserves américaines de brut augmentent...

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

mardi 19 septembre 2017 à 18:08

Le pétrole baisse un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mardi en fin d'échanges européens, mais continuaient de n'osciller que faiblement autour de...

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

mardi 19 septembre 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York, au-dessus de 50 dolla…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, juste au-dessus du seuil des...

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

lundi 18 septembre 2017 à 18:13

Le pétrole baisse un peu après la hausse de la semaine derni…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu lundi en fin d'échanges européens, souffrant de quelques prises de bénéfices après les sommets...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite